AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

maybe we need some fresh air ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


FONDATRICE ♥

avatar

» I've posted : 750
» I live here since : 15/07/2010
» I live in : Séoul
» Activities : chant ; seconde année ~


Listen to Me
» School Year
: 2nd Année en chant ~
» Activities
: Club de dessin & théâtre
» All About Me
: Grande fan de Kpop ♥ Danse sur tout ce qui lui tombe sous la main ♥ Raffole de la Barbe à Papa ♥ Tombe facilement Malade ♥ Se coupe souvent ♥ Aime cuisiner ♥ Voleuse de Téléphones portables qui déchire tout -oupas- ♥

MessageSujet: maybe we need some fresh air ? Jeu 3 Mai - 23:03

Vu le soleil qui rayonnait dehors, la journée promettait d'être belle... Et longue ! En se levant ce matin, Young Im était sortie en quatrième vitesse de son lit pour sauter directement dans sa douche. Il n'y avait rien de tel pour bien commencer la journée, en plus de se lever avec un superbe soleil tel qu'il y en avait un ce matin. La jeune coréenne adorait le beau temps, ça la motivait à bloque. D'autant plus qu'elle avait de l'énergie à dépenser. Elle était de bonne humeur, elle voulait vraiment se changer un peu les idées. Elle avait bien compris que le jeune nippon lui en voulait vis à vis de quelque chose, qu'il lui reprochait quelque chose, mais n'étant pas prêt à lui dire quoi, elle allait attendre qu'il le soit. De toutes façons, elle avait toujours été douée pour attendre, d'autant plus que pour une fois qu'elle agissait, le jeune homme l'avait bien remballée. Elle n'était venue que pour des explications et c'était parti en vrille total... Elle secoua la tête et sortie de sa douche. Il fallait qu'elle commence cette longue journée en ayant la tête froide. Il était prévu qu'elle fasse entièrement le ménage de son appartement car elle partait pendant une semaine dans la maison de campagne de ses parents. Elle avait des tas de bons souvenirs, dans cette immense maison, elle y passait souvent ses étés avec ses sœurs et bien souvent la famille de Akira, avant qu'il n'emménage officiellement avec elle et qu'il ne devienne son grand frère. Elle n'avait pas eu de mal à l'accepté dans la famille car, même si, petits, ils avaient souvent du mal à communiquer à cause des barrières des langues, elle était toujours avec lui quand même. Elle se souvenait parfaitement de la fois où elle l'avait vu pour la première fois, ou disons plutôt la première vraie fois, où il avait vraiment passé du temps ensemble. Ils devaient avec 6 – 7 ans, pas plus, quand il est arrivé avec sa famille alors qu'elle faisait de la balançoire au fond du jardin. Son père était venu l'appeler pour qu'elles viennent se présenter, elle et ses sœurs. Youn Im était tout excitée vis à vis de rencontrer quelqu'un de nouveau et surtout d'un autre pays. Le Japon était un pays qu'elle admirait, surtout pour l'animation, grande fan de manga. Elle lui avait donc posé des tonnes et des tonnes de questions qu'il ne comprenait pas, mais elle avait tellement envie de parler avec ce petit garçon, qui avait l'air si sympathique, qu'elle ne pouvait s’empêcher de passer pour une journaliste. Peut être l'avait-elle gavée lors de cette rencontre, mais elle n'était pas décidée à la lâcher... Et au fil des années, quand il se mit à parler coréen, ils purent briser un peu ses barrières et réellement communiquer et se lier d'une belle amitié. Voire même plus par la suite...

Mais ce n'était pas le moment de penser à cela, elle avait du pain sur la planche. En effet, elle avait une chambre à ranger et ce n'était pas ce qu'elle préférait faire. Le ménage, ça n'avait jamais réellement été son truc, elle se souvenait que, lorsqu'elle était jeune et que ses parents lui demandaient gentiment de faire une tache ménagère, elle s'arrangeait toujours pour ne pas être la seule à le faire. Elle usait de ses petites aegyos qu'elle savait si bien faire afin d'entrer avec elle, dans cette périlleuse mission, une certaine Young Il ou un petite WooRi ou encore un certain Akira. Oui, elle s'arrangeait toujours pour que quelqu'un l'accompagne dans ses mésaventures, si on pouvait appeler ça comme cela. Souvent, en plus, ce n'était que des petites tâches, pas la mer à boire, mais c'était comme ça chez Young Im, autant elle pouvait faire la cuisine, mais astiquer la maison ou s'occuper du linge, non merci. Mais maintenant qu'elle habitait seule, elle se devait de faire tout cela au quotidien... Et spécialement aujourd'hui puisqu'elle partait en week end. Elle détestait rentrer dans une maison salle, donc il lui était impossible de partir sans avoir tout ranger. De plus la semaine n'avait pas été de tout repos... Bien au contraire, avec tous ces cours et ces répétitions un peu à l'improviste, elle n'avait pas trop eu le temps de faire le ménage dans son appartement mais plutôt d'entasser des affaires aux quatre coins de celui-ci. Il fallait donc ranger tout ce foutoir avant de partir, c'est à dire aujourd'hui. Young Im se leva donc assez tôt. Elle s'habilla et pris le temps de déjeuner avant de s'attaquer à son repassage et son rangement. Il y avait vraiment tout à faire... C'était ça d'attendre toujours le dernier moment pour tout faire. Young Im était du genre à laisser faire les choses et se faire prendre au dernier moment par le temps. Mais étant aussi relativement sérieuse, elle arrivait toujours à faire ce qu'elle avait à faire en temps et en heure. C'était une chance pour elle...

C'est donc après une dure mâtinée qu'elle s’installa enfin pour manger. Mais la journée était loin d'être finie, elle avait encore une valise à faire, cette fameuse valise qu'elle allait emmener dans ce petit village de campagne qui représentait parfaitement son enfance. Elle ne savait pas quel temps il allait faire, il allait falloir qu'elle prévoit toutes sortes de vêtements pour sortir dans toutes les conditions. Alors qu'elle était arrivée au bout, quelques heures plus tard, elle se rendit compte qu'il lui manquait un élément essentiel pour passer un bon voyage : IL N'Y AVAIT PLUS DE MARSHALLOWS. Elle était donc descendue dans l'épicerie la plus proche pour s'en procurer... Mais là... Malheur ! Un jeune homme nommé Lee Sung Oh était aussi à la recherche d'un de ces paquets... Et il n'en restait qu'un seul en boutique. L'affaire se régla rapidement, ils ont bien-sur fait connaissance en mangeant ce paquet à deux... Mais elle n'avait pas pu traîner puisque son train partait dans quelques minutes. Elle rentra donc, avec des marshmallows, mais dans le ventre... Elle prit donc ses affaires en quatrième vitesse et partie en direction de la gare, histoire d'arrivée à l'heure et de ne pas louper le dernier train.

Une fois dans le wagon, assise tranquillement sur son siège, sa valise soigneusement posée à ses pieds, elle prit son casque et le posa sur ces oreilles afin de plonger dans son petit monde. Elle n'avait malheureusement pas de bonbons pour l'accompagner, elle colla donc son coude contre la vitre et posa sa tête dans sa main. Elle regardait le paysage sans réellement le voir, elle était occupée par beaucoup trop de chose. Elle voulait tellement au fond d'elle qu'Akira quitte sa nouvelle petite amie cette fois qu'elle devenait horrible avec lui. Elle lui avait lancé des horreurs dont elle ne voulait même plus se rappeler. Ce n'était pas la bonne technique pour l'attirer plus dans ses filets, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de réagir comme ça avec lui. Elle ne le voulait pas, mais elle n'y pouvait rien, ses émotions la transportaient trop. Elle voulait absolument ne pas revivre la même chose dans cette nouvelle vie, elle ne voulait pas se retrouver allongée sur un lit blanc, entendre et comprendre tout ce qu'on disait sur elle. Elle ne voulait pas l'attendre, espéré qu'un jour il arrive et qu'elle donne un signe de vie avant qu'on en vienne à décider de son heure et sa date de mort. Elle l'avait attendu, elle n'avait eu envie de n'entendre que lui, même si ça l'aurait attristée de l'entendre et de ne rien pouvoir faire, de ne pas pouvoir lui répondre, mais rien que le fait qu'il aurait été à ses côtés aurait été un grand soulagement pour elle. Elle aurait pu voir qu'il lui portait encore un minimum d'importance...

Le train arriva à la gare de son petite village perdu en pleine campagne vers 20 heures. Il y avait un long trajet à faire... Elle arriva sur le quai, prit ses valises en mains et remonta la rue. Elle n'était pas venue ici depuis des années, ça lui faisait de bien de rentrer à la maison, ou plutôt dans cette maison de vacances. Car avouons-le, la petite famille ne se rendait dans cette que pour les grande occasion. C'était une belle et grande maison, un type idéal pour passer quelques que semaines au soleil. C'était une maison à deux étages, avec un jardin, une piscine... Non le paradis. Il y avait des tonnes de chambres en plus, de quoi accueillir quelques personnes pour faire la fête. Ils en avaient parler à une folle époque, avec Akira... Mais chut, ne remuons pas le passé. Elle avançait dans la ruelle. Heureusement, ce village avait beau être perdu, il y avait un accès direct à la gare, ou plutôt à une petite station, ce qui arrangeait bien les choses. Soo Jin mit son casque sur ses oreilles en mettant sa capuche sur sa tête. La route à faire à pied n'était pas très longue, elle arriva donc rapidement devant le portail. Elle le poussa, veillant à le refermer derrière elle avant d'aller sonner.

Elle avait le cœur qui battait. Elle espérait d'Akira soit là, normalement il arrivait dans l'après midi. Donc avant elle. Le porte s'ouvrit, c'était WooRi qui avait couru jusqu'à la porte pour saute dans les bras de sa sœur, comme toujours. Des rituels ne changent jamais. Elle la prit dans ses bras en lui demandant si tout allait bien. Elle n'avait pas eu le temps de remarqué la nouvelle tête de sa sœur. Soo Jin déposa ses valises dans un coin avant de l'entrée avant de s'avancer afin de saluer tout le monde, elle avait aussi retirer sa coiffure, laissant ses nouveaux cheveux à la vue de tous le monde. Elle faisait comme si de rien n'était bien-sûr. Elle sauta dans les bras de Young Il, qui avait l'air contente de la voir, ainsi que dans ceux de ses parents pour terminer dans ceux d'Akira. La blague ? Non il n'y en avait pas. Il fallait bien qu'elle joue le jeu puisque ses parents n'étaient pas au courant de la rupture des deux jeunes gens. Du coup, elle se devait d'agir normalement. Elle l'avait pris dans ses bras comme elle en rêvait depuis quelques temps. Ne s'attardant pas trop non plus. Elle ne tenait pas à mourir quand même. Quoiqu'elle pouvait en profiter là non ? Il n'oserait trop rien faire si leurs parents étaient là. Elle fit mine de s'intéresser à lui... Enfin elle l'était toujours, mais ils ne se parlaient pas trop comme cela ces derniers temps :

Young Im — « Tu vas bien ? Tu as fais un bon trajet j'espère ? »

Elle ne s'attarda pas trop, son père était déjà derrière elle, lui disant de ranger ses affaires. D'aller les mettre dans sa chambre, faisant aussi une petite remarque sur sa coupe de cheveux. Elle se tourna et lui répondit :

Young Im — « Oui, bien-sûr, où est ma chambre ? »

Elle retourna prendre ses affaires. Son père lui répondit qu'ils avaient fait le lit dans la chambre habituelle, qu'elle aillait passer ses quelques nuits avec son cher Akira. Il ne savait rien de l'histoire qu'il y avait entre eux, et c'était peu être mieux ainsi non ? Il continua :

Papa Park — « Allez vous installer les amoureux, on vous attend pour manger. »

SooJin lui fit un sourire avant de se diriger vers sa chambre. Il y avait des tonnes de chambres dans cette maison, mais c'est vrai qu'elle ne pouvait pas se dire en couple avec lui et ne pas dormir dans la même chambre que lui... Elle n'y avait pas pensé. Et pourtant elle aurait du... Elle posa donc ses valises dans un coin de la pièce.

_________________

you drive me crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://back-to-seoul.1fr1.net



» I've posted : 24
» I live here since : 30/04/2012


MessageSujet: Re: maybe we need some fresh air ? Sam 5 Mai - 21:20


Un peu d’air frais pénètre par le minuscule interstice formé par la vitre claire et la ferraille du train. En regardant le paysage qui s’étale devant lui, tel un tableau changeant, un beau jeune homme, qui fait d’ailleurs l’objet de toutes les attentions féminines du wagon, se rend compte qu’il se trouve entre deux atmosphères. Cet étudiant nippon porte le doux prénom d’Akira. Il scrute les bâtiments qui se profilent à l’horizon en dessinant l’un de bords de la capitale sud-coréenne. Un mince sourire étire les lèvres de notre jeune homme qui pose son index dessus, légèrement pensif. Il s’empare machinalement du verre que vient de lui servir une belle jeune femme, qui doit être légèrement plus âgée que lui, et il sirote le tout un petit peu bruyamment. Il ne remarque même pas qu’il fait de l’effet à cette magnifique serveuse. Même en couple, il se serait empressé d’envoyer un texto à sa petite amie pour lui dire à quel point il attirait les regards. Il ajoutait toujours sincèrement que, même s’il aimait ça, ces femmes n’étaient rien pour lui. Elle seule compterait à jamais à ses yeux. Il a beau être dans la lune, ses yeux étant voilés du drap de la rêverie, il sent une profonde anxiété l’envahir. Celle-ci prend un malin plaisir à rendre prisonnière sa cage thoracique, chamboulant son flux cardiaque et l’empêchant ainsi de respirer librement. Il est heureux de quitter Séoul, bien qu’il affectionne tout particulièrement cette ville qui est le siège de tant de souvenirs excitants pour lui, néanmoins, l’air de la campagne ne lui sera pas bénéfique comme autrefois. Comment pourrait-il en être autrement, alors qu’il va y retrouver la source de toutes ses angoisses les plus profondes ? Cette crainte n’est pas fictive. Elle est bien réelle, et pour cause, vu qu’elle est personnifiée en la magnifique Young Im, cette créature à la peau perlée et au sourire océanique, à laquelle il n’a jamais cessé de penser. Il l’imagine déjà, revêtue d’une magnifique robe, entourée d’un halo blanchâtre. Une naïade qui semble inoffensive aux premiers abords. Il est vrai qu’elle est sensible et sincère. C’est bel et bien une créature sans défense dont il s’agit. Je ne peux pas dire qu’Akira soit sadique, mais il est vrai qu’il a déjà bien profité du fait qu’il est un jeune homme costaud alors qu’elle n’est qu’une frêle jeune femme, depuis son retour dans le passé. Quoi qu’il en soit, notre Apollon est loin de se leurrer. Malgré toute la fragilité de la demoiselle, qui ne fait qu’accentuer son charme, la demoiselle a souffert par sa faute, et elle n’attend qu’une chose : lui sauter dessus afin de planter ses dents douloureuses dans la chaire de sa nuque. La boîte à musique de sa mémoire s’emballe, comme une petite fille tournant le mécanisme d’un petit écrin en métal, dans un petit jardin, d’où s’échappe une mélodie claire et sans bavures, traduisant le désarroi de ses erreurs. Akira a peur. C’est un fait incontestable. Il serre les dents et les poings. Il sort de son sac noir et souple, son fidèle casque qu’il pose délicatement sur ses oreilles. Il ferme les yeux. Il ne tarde pas à les rouvrir pour guetter l’arrivée de son plateau repas. Rien ne vient.

Tout à coup, notre jeune homme a chaud. Il est vrai que le Printemps pointe le bout de son nez et que ce n’est pas pour lui déplaire. Malgré tout, il ne supporte pas cet excès de chaleur, voilà pourquoi il se permet d’ouvrir l’un ou l’autre bouton de sa chemise bordeaux. Pour une fois, il ne semble pas avoir senti le regard des femmes qui se posent sur lui. Il enlève son chapeau pour être plus à l’aise, et ferme à nouveau les yeux. Il tente de refaire le point. Il a à présent vingt et un an alors qu’il en avait quarante et un il y a quelques mois. Il s’est rapidement acclimaté à tout cela, c’est un fait. Pourtant, rien ne semblait aller comme prévu. Il s’était naïvement dit qu’en retournant dans le passé, tout s’arrangerait, que le pouvoir de la jeunesse et la lucidité de sa période d’adulte allaient tout reconstruire. Pourtant, malgré son innocence, Young Im est devenue féroce et rien ne va plus avec la jeune femme. Il a vécu des moments excitants ces derniers instants. Oui, se disputer avec elle est toujours mieux que rien. Il faut dire qu’il y a vingt ans, ils se sont évités un peu après leur rupture. Athena avait réussi son coup. Même si l’ironie du sort l’avait coincée définitivement avec Akira, qui fût tout de même le plus à plaindre des deux. En tous les cas, il se souvient de toutes les disputes qu’il a eues l’occasion d’avoir avec Young Im, passant leur temps à se provoquer l’un l’autre. Il y en a deux qu’il regrette le plus. Tout d’abord, il y a cette histoire de baiser. Il revoit la belle, tout juste sortie de l’adolescence, plaquée contre le mur, les poignets retenus par les grandes mains du jeune homme. La pluie ruisselait sur leur corps dans cette ruelle sombre. Young Im avait suivi Akira pour lui demander des explications sur son comportement et c’est ainsi qu’elle avait provoqué la colère de son ex petit copain. Il n’en pouvait plus de cette situation, et inquiet pour elle, il l’a engueulée. Leur dispute fût tellement désagréable pour Young Im qu’elle a crié au viol pour se dépêtrer et Akira a approché son visage de celui de la jeune femme pour venir coller ses lèvres aux siennes. Un frisson l’a envahi. Il n’avait pas oublié la douceur ainsi que le parfum de la bouche de la jeune demoiselle, mais revivre un baisé, même forcé, fût tout simplement une expérience exquise pour lui. Il n’avait pas le choix, il devait fermer cette petite bouche insolente, afin d’éviter de se retrouver au poste encore une fois, alors qu’il n’avait jamais rien fait. Néanmoins, ne soyez pas candides ! Cela faisait déjà un bon moment qu’Akira regardait les lèvres de la jeune femme qui articulaient péniblement les insultes qu’elles proféraient à son intention. Tout cela pour dire que même si ce moment fût excitant au point qu’à son simple souvenir, le cœur d’Akira remonte jusqu’au sein de sa gorge, il n’en est pas moins gêné et il s’en veut terriblement.

Tout d’abord, Young Im est son amie d’enfance la plus précieuse. Il se souvient encore de ce petit japonais tout excité, qui n’était autre que lui lorsqu’il n’était encore un enfant, à l’idée de partir en vacances à Séoul. Cela le grisait. Young Im le faisait beaucoup rire. Il n’en était pas encore amoureux. Il la considérait déjà comme une petite sœur au fil des mois qu’ils ont passés ensemble. Pour lui, une petite amie idéale est capable de remplir tous les rôles « amie, confidente, sœur, mère,… ». C’est valable dans tous les cas, néanmoins ce l’est encore plus dans la situation d’Akira qui est orphelin et qui a perdu sa grande sœur il y a quelques années. Il se souvient encore de Kana et de l’affection qu’elle lui portait. Elle appréciait énormément Young Im qu’elle considérait également comme sa petite sœur. Oui, tout aurait pu aller pour le mieux si elle n’était pas morte à l’âge de dix-neuf ans, atteinte d’une MST.

Akira se tape un mal violent à la tête. Soudainement, une main se tend devant lui, laissant apparaître un cachet rose pâle au milieu de sa paume :

« Vous ne vous sentez pas bien ? » une toute jeune fille, qui devait avoir maximum dix-sept ans, lui sourit en lui tendant ce médicament :

« Qu’est ce qui vous fait dire ça ? » lâche-t-il dans un petit sourire poli mais faible.

« Vous vous tenez la tête. »

« Je réfléchissais, c’est tout.

« Vous en êtes sûr ? » alors que la jeune fille s’apprête à ranger soigneusement son cachet déjà défait de son emballage dans une petite pochette rose pâle, le jeune homme se précipite en bûchant sur les mots :

« Excusez-moi…tout compte fait, votre cachet ne serait pas de refus… » la demoiselle rit, amusée, et lui tend la chose dite. Il l’avale en un coup avec l’aide d’un peu d’eau et la remercie. Il est tellement gêné qu’il ne dit pas un mot de plus, se plongeant dans sa musique : « Elle doit me trouver impoli… » le mal de tête aurait dû cesser mais cette délicate intention lui rappelle Young Im, son petit ange… ! Sa gorge est nouée comme jamais. Il lui arrive d’avoir des palpitations à la gorge, mais elles ne sont qu’un signe d’excitation. Or, dans le cas présent, il n’est pas qu’enivré : il est angoissé. Ses mains sont moites, il a de plus en plus chaud, à un tel point qu’il arrive à ouvrir un troisième bouton de sa chemise, toujours en gardant les yeux fermés. Il a l’impression que l’intérieur de ceux-ci s’humidifie. Il n’est pas loin de pleurer. Il se retient tant bien que mal. Il ne sera pas fatigué d’arriver et de se reposer. Avec un peu de chance, Young Im arrivera plus tard. Il aura donc le temps de se détendre dans un bon bain et de se faire tout beau – même si c’est déjà le cas, avouons-le mesdemoiselles – avant l’arrivée de sa belle.

Il se sent un peu mal. Il ne se doute pas que la Young Im qui va apparaître en face de lui est dans le même cas que notre étudiant. Il a donc l’impression d’être un papy qui pourrait être le père de Young Im, malgré son apparence. Il ne s’attendait pas à devoir séduire une belle femme telle que Young Im, surtout après tout ce qu’il s’est passé entre eux. Pourtant, il est bien décidé à la récupéré. Dans les faits, nous sommes en 2020 et il est toujours prisonnier des griffes d’Athena. Malgré tout, il est décidé à récupérer la confiance de la fille qui l’obsède ! Quand il aura obtenu ce qu’il désire plus que tout au monde, il lui avouera tout, même si cela parait fou et absurde : le chantage d’Athena, son retour dans le passé pour empêcher la mort de Young Im…et aussi pour la reconquérir… !

Il se revoit encore… ! Cette silhouette voutée, si fatiguée faisait peine à voir dans le couloir de l’aéroport. Ses lèvres étaient si sèches qu’elles étaient décolorées. Ses yeux étaient ternes, sa peau livide. Il tenait un papier froissé entre ses mains. Une lettre que Young Im lui avait adressée avant qu’elle ne prenne cet avion, ce cercueil de fer… ! Il a levé son regard tremblant vers le poste de télévision. Dés qu’il avait entendu que l’avion de Young Im s’était écrasé, il a couru sans s’arrêter jusqu’à l’aéroport, comme s’il pouvait remonter le temps, comme si elle était encore dans le hall entrain de l’attendre comme si c’était une erreur… ! Il aurait dû l’empêcher de partir ! D’ailleurs sa lettre le disait « Si tu m’aimes encore, empêche-moi de partir. » cet empoté d’Akira aurait dû suivre ce que lui disait Young Im ainsi que son cœur. Mais rien à faire, il avait fait un bébé à Athena, il devait en être le père et rester auprès de sa fiancée, même s’il ne l’aimait pas, même si elle n’avait pas arrêté de le piéger… ! Le plan d’Akira n’était pas des plus astucieux. Pour être tout à fait honnête, c’était ça ou foncer dans le tas. C’est d’ailleurs purement ce qu’il s’est produit trente ans dans le futur, lorsqu’Akira, qui était devenu un grand chorégraphe, pour ensuite devenir un producteur connu pour son sens du travail mais également du respect envers ses recrues, avait tout plaqué du jour au lendemain, ne pouvant plus supporter de vivre ainsi. Athena s’occupait d’une crèche, elle revenait tard à la maison, épuisée et fatiguée. Quant à lui, il n’allait plus au boulot, atteint d’une dépression nerveuse. Une des chanteuses qu’il a aidée est venue le voir. Elle était au courant pour Young Im. Ne supportant pas le fait de voir Akira malheureux, elle a glissé une feuille en papier glacé sous sa porte. Dans ce monde envahi de technologies, ne savait même plus à quoi ressemblait une véritable publicité. Il a posé son verre de whisky, éteint sa vieille musique, et est allé vers cet objet. De grosses lettres brillantes et fluo attiraient son regard :

« Vous voulez changer ? Commencez d’abord par réparer vos erreurs du passé. La vie ne se paye pas aux prix des regrets. » tout fût blanc dans la tête de ce père de famille. Il a simplement mis son imperméable et est parti, comme ça, d’un coup. Ce n’est que sur le chemin du retour qu’il a sorti son portable de sa poche. Sa femme appelait. Il n’a pas répondu bien sûr, il a raccroché. Mais lorsque son fond d’écran est apparu, affichant une photo de lui tenant son fils qui tentait d’apprendre l’art de monter sur un vélo à deux roues sans se casser la fiole, un petit écran de larmes est apparu devant ses yeux :

« Pardon… » a-t-il murmuré. Il s’apprêtait à faire une erreur de plus mais après tout, il savait que c’était pour la bonne cause.

Et c’est ainsi qu’il a retrouvé son corps de jeune homme âgé de vingt et un ans, mais pas seulement.

Réveillé par la secousse du train et la voix du chef de train grésillant dans son parlophone, la moue affichée par Akira est tout simplement à se tordre de rire. Il tourne la tête à sa gauche : la jeune fille a quitté son siège. Il passe ses mains endormis sur son visage, se lève, aide une demoiselle ou l’autre à descendre une valise surchargée, et quitte promptement le véhicule. La gare lui semble froide. Cela fait longtemps qu’il n’a plus remis le pied dans la gare de ce village, mais malgré le temps, une sensation pour le moins brusque frappe violemment le cœur d’Akira. D’habitude, il venait ici accompagné de la jeune femme, ou dans le pire des cas, elle l’attendait ici pour pouvoir mieux voler dans ses bras. Il la revoit encore, adossée contre cette colonne, le vent d’été soufflant gentiment dans ses cheveux dans lequel il se précipitait pour y enfouir son nez afin de sentir son odeur.

Tristement, il remet son casque en place sur ses oreilles et il tire sa valise. Il est inutile de prendre un taxi, il y en a mais Akira préfère marcher et de toute façon, la maison de campagne de ses parents adoptifs, qui sont également ceux de sa dulcinée, ne se trouve pas très loin. La preuve en est qu’il est arrivé au bout d’un quart d’heure à peine. La porte est ouverte. Il pénètre dans le couloir :

« Maman ? Papa ? C’est moi, Akira. » lance-t-il comme s’il avait tout au plus quinze ans. Il pose son sac dans le couloir lorsque sa mère adoptive apparait devant lui. Cela fait des années qu’il ne l’a pas vue : depuis l’enterrement de Young Im en fait, quand ils ont retrouvé son corps et que la mère fût au courant que sa fille aurait pu être sauvée si Akira avait trouvé le courage en lui pour lui courir après. Il la prend donc dans ses bras :

« Et bien Akira, tout va bien mon poussin ? » Akira déteste quand elle l’appelle comme ça mais pour le moment, il profite de la chaleur de ses bras :

« Oui maman. » il s’enlève et regarde cette magnifique villa comme s’il la découvrait pour la toute première fois.

« Young Im n’est pas encore arrivée ? »

« Comment ça se fait que tu ne le sais pas ? Elle n’arrivera que d’ici trois bonnes heures. »

« Mmmh, tu sais à quel point elle est cachottière. » à cette époque, Young Im et Akira ont tout fait pour cacher leur rupture

Akira monte donc sa valise tout seul, comme un grand. Au passage, il croise son reflet dans une glace maladroitement posée contre le mur au début de l’escalier. Son biceps saillant ferait baver plus d’une jeune fille, et le pire c’est qu’il le sait. Il est content d’avoir retrouvé ce corps d’athlète car, honnêtement, sans cela, il aurait bien eu du mal à reconquérir la jeune demoiselle qui a volé son cœur.

Le crépuscule créer un feu imaginaire dans sa chambre. Toute propre, toute bien rangé. Il a refait le lit et se dirige à présent vers la salle de bains. Il pénètre dans l’eau chaude qu’il a fait couler dans le bain en céramique rose clair. Il y reste une bonne vingtaine de minutes, à barboter et à jouer avec la mousse comme un gamin. Lorsqu'il entend une sonnerie, il se précipite hors de son bain, se sèche et s'habille de manière la plus classe possible. Il vérifie pendant quelques minutes que son costard rouge et noir soit mis à la perfection, il veut que cela fasse son petit effet à la demoiselle qui a volé son coeur éternellement.Il ébourrife ensuite ses cheveux, car il sait que cela fait craquer la jeune et belle demoiselle ! Il descend ensuite, tout pimpant. Young Il et elle sont déjà dans les bras l'un de l'autre. Cela l'agace mais il ne montre rien. Quand elle le voit, elle lui saute au cou. Son coeur va éclater. N'a-t-elle aucune honte à jouer avec lui comme cela ? Il en profite pour lui caresser les cheveux. Soudainement, elle demande à aller déposer ses affaires dans sa chambre avant de passer à table, et le père leur annonce tout joyeusement qu'il a tout préparé pour que les deux jeunes gens aient une belle chambre de couple...! Galant, il se saisit de la valise de la demoiselle. Ses biceps travaillent mais il ne le sent même plus, surtout qu'il fût habitué, dans sa jeunesse, à ses bagages plein à craquer...! Elle n'était pas une fille pour rien:


" Par ici princesse, je suis déjà installé ! " une fois dans la chambre, la porte fermée, l'atmosphère s'alourdit. Un bel orage d'été se profile à l'horizon.




_________________

I'm going crazy about you girl ! Young Im, you're my troublemaker !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


FONDATRICE ♥

avatar

» I've posted : 750
» I live here since : 15/07/2010
» I live in : Séoul
» Activities : chant ; seconde année ~


Listen to Me
» School Year
: 2nd Année en chant ~
» Activities
: Club de dessin & théâtre
» All About Me
: Grande fan de Kpop ♥ Danse sur tout ce qui lui tombe sous la main ♥ Raffole de la Barbe à Papa ♥ Tombe facilement Malade ♥ Se coupe souvent ♥ Aime cuisiner ♥ Voleuse de Téléphones portables qui déchire tout -oupas- ♥

MessageSujet: Re: maybe we need some fresh air ? Sam 5 Mai - 22:00

Akira — « Par ici princesse, je suis déjà installé ! »

Young Im le suivit donc. Il avait déjà pris sa valise, elle n'avait eu rien le temps de faire. Elle avait toujours le cœur qui battait, lui refaire un câlin était vraiment quelque chose qui lui avait manqué, même si elle avait eu l'occasion d'être assez proche de lui quelques jours au par avant. Ce n'était pas la même atmosphère, là elle était sûre qu'Akira n'allait pas se laisser prendre par ses pulsions, oui parce que du coup, elle s'était mise en tête cela : il n'était qu'un homme au fond. Et puis, ce n'était pas forcément quelques chose de mauvais dans le fond puisque ça montrait aussi qu'il avait peut être encore de l'attirance pour elle. Elle le regardait, montez les marches... Même de dos, elle le trouve beau. Tout en lui lui plaît. Ça lui avait bien manqué de profiter autant, même si, entre nous, Young Im n'était pas tellement le genre de fille à profiter de chaque occasion pour sauter sur son petit copain, aussi beau soit-il. Elle avait toujours été tactile, c'était une chose, mais elle n'aimait pas aller trop loin. Elle se disait que c'était certainement du au fait que sa mère avait été un peu facile à ce niveau là, elle n'était pas décidée à finir dans le même état. Mais après à quel prix ? Elle avait quand même gâchée sa vie, peut être fallait-il profiter de cette nouvelle chance pour ne pas louper une prochaine occasion ? Elle ne savait pas, les choses étaient encore bien flous dans sa tête, bien qu'elle était revenue dans sa jeunesse il y a quelques semaines maintenant. Elle n'arrivait pas à reprendre un rythme de vie totalement normal, elle faisait des rêves étranges et elle se revoyait dans cette chambre... Elle avait du mal à se rendre compte qu'elle était officiellement débarrassée de tout ça, de son assistance respiratoire, des médecins, des visites qui n'étaient en faite qu'un supplice. Et elle ne pouvait parler à personne de ce retour dans le passé, on la prendrait certainement pour une folle et dieu seul sait combien elle n'avait pas envie de se faire prendre pour une malade, encore... Elle préférait donc regarder son bel Akira monté les marches de la maisonnette histoire de l’amener jusqu'à leur chambre. C'était une chose à prévoir d'ailleurs, car leurs parents n'étaient pas au courant que nos deux petits étaient en pleine dispute. C'est ce qui expliquait l'atmosphère qui s'était installé à présent dans la pièce, alors qu'il venait juste de fermer la porte. Elle déglutit, espérant que ça ne s'entendrait pas, preuve de son stress qu'elle avait accumulé durant son trajet en train. Elle n'était pas du genre à le montrer, mais il était tout de même facile de deviner ce qu'elle ressentait... Elle baissa les yeux et prit le manche de sa valise qu'Akira venait de lâcher.

Young Im — « Merci. »

Elle avait beau le remercier, parce que c'était la moindre des choses à faire,mais elle était beaucoup plus froide que lui. Pourtant, elle aurait bien aimée que l'atmosphère de leurs retrouvailles reste, qu'il l'appel encore princesse et qu'il soit au petits soins avec elle comme il l'avait quasiment toujours été. Elle soupira en posant sa valise sur le lit, bien décidé à sortir quelques affaires. Elle ouvrit donc son sac, plein à craquer de fringues et commença à déballer quelques affaires comme ses chaussures, qu'elle rangea dans le placard, et son ordinateur qu'elle laissa sur le lit, à côté de son immense valise. Elle savait que ses parents allaient bien attendre un moment ou que le repas n'était pas encore tout à fait prêt puisque son père lui avait bien dit qu'ils pouvaient aller s'installer tranquillement. Elle jetait quelques coups d’œils à Akira, furtivement. Elle aimait comment il était coiffé, elle se doutait un peu qu'il l'avait fait exprès, parce qu'il savait pertinemment qu'elle adorait ses cheveux, surtout quand ils étaient ébouriffés comme ça, elle avait envie de les toucher - son côté tactile qui ressortait. Alors qu'elle continuait son petit bazar, elle prit la parole :

Young Im — « Papa et maman ne sont pas au courant... Ça serait bien que ça dur. »

Comme je le disais, le fait qu'elle était froide ne se justifiait que par le fait qu'elle l'adorait et qu'elle ne voulait pas le laisser partir, ne voulait pas qu'il reste avec Athena ou même n'importe quelle autre fille, il devait être avec elle. Elle rêvait encore de lui alors qu'elle n'était qu'un légume, si ça ne voulait pas tout dire... Elle était restée plutôt sympathique quand même, mais elle avait quand même besoin de préciser.

Young Im — « Donc... ça serait bien si on mettait entre parenthèse nos histoires... Enfin si tu veux hein, parce qu'au fond ça dépend bien de toi... Je sais que tu le sais déjà mais... Voilà... Je tenais à... Enfin tu as compris... »

Elle continuait de baisser les yeux, faisant genre qu'elle était plus intéressée par ce qu'elle faisait que pas lui, même si ses petits coups d’œils, toujours discrets ne cessaient pas. Et quand elle eut enfin terminée de ranger le peu qu'elle voulait, parce que ses vêtements étaient encore tous dans sa valise, elle ne voulait pas s'occuper de ça sous le nez d'Akira. Elle prit donc que quelques affaires sous son bras et finit par dire, d'un ton plus doux que ces autres propos :

Young Im — « Tu peux descendre, je vous rejoindrais dès que je me serais changée. »

Elle lui fit un léger sourire. Mais... Cette phrase voulait tout dire, c'était une autre façon de dire qu'il pouvait partir, qu'elle n'avait plus besoin de lui, qu'elle lui avait dit ce qu'elle avait à lui dire. Et, en effet, sa tenue n'était plus tellement adaptée à cette chaleur. Car même si les beaux jours arrivaient, le soir, il faisait plutôt froid, elle se devait au moins de mettre un collant, mais avec sa tenue actuelle, c'était impossible. Elle remplaça le tout par une petite robe et un collant qu'elle avait justement prévu à cet effet. En plus, ce soir était un soir un peu festif puisque tout le monde était réuni autour de la même table, et cela faisait bien longtemps que ça n'était pas arrivé. Elle regarda donc Akira, passa devant lui ses affaires à la mains après avoir déposer sa valise dans un coin et partit dans la salle de bain. Elle n'en avait pas pour bien longtemps.

_________________

you drive me crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://back-to-seoul.1fr1.net



» I've posted : 24
» I live here since : 30/04/2012


MessageSujet: Re: maybe we need some fresh air ? Sam 5 Mai - 23:37

Un feu d’artifice éclate entre les doigts du jeune homme et ceux de la demoiselle lorsque celle-ci frôle la main de son ex petit ami afin de récupérer sa valise. Était-il le seul à avoir ressenti ce choc électrique, ce rêve qui se fracasse avec une violence et une beauté incroyable comme l’aurait fait une vague contre un rocher, ou alors était-ce également le cas pour Young Im ? Il la regarde furtivement poser souplement ses effets personnels sur le lit et son cœur bat en la voyant ainsi, dos à lui, ses cheveux reposés sur son dos, sa tête posée de trois quart. Sa force fragile fait sauter son cœur dans ses poumons. La vue des yeux de biche de la demoiselle qui déplie avec soin ses affaires électrise ses jambes. Il n’en peut plus, il a envie d’exploser, de pleurer, mais il ne peut pas. Sa fierté masculine l’empêche de craquer. Il la contemple comme un visiteur observerait une peinture bien trop splendide et inaccessible pour lui, éveillant en lui des sentiments brutaux mais qui resteront toujours du domaine du fantasme, du figé, de l’irréel,… ! Quand il visite un musée, il se pose beaucoup de questions sur les sentiments qu’une toile provoque en lui. Parfois, il même est frustré de voir une œuvre d’art dans un lieu aussi froid et instable qu’un musée. Revenons-en à présent sur nos deux jeunes gens. Tandis que le faible « merci » émit par la jeune femme résonne encore dans la tête de notre étudiant nippon, Young Im se remet à parler en lui disant que leurs parents n’étaient pas au courant et que c’était mieux ainsi. Il déglutit à son tour. Il est d’accord avec elle, mais il a l’impression de se faire plaquer à la seconde, comme si tout espoir venait de sécher comme un plant de lavandes exposé en plein soleil. Elle continue donc ses dires en lui adressant la requête de mettre leur(s) histoire(s) entre parenthèses, car au fond, tout cela ne dépend que de lui. Au plus profond de lui-même, le jeune homme trouve cela injuste : cela implique Young Im également, alors que vient-elle tout ramener sur lui ? Etrangement, Akira ne lui en veut pas, il écoute sa culpabilité jouer en lui comme la musique de l’eau au fond d’un verre en cristal. Il la sent tellement seule sur Terre, frémissante, qu’il reste un moment interdit. Il serre fortement les poings pendant quelques secondes. Il s’avance doucement vers elle jusqu’à ce qu’il arrive suffisamment proche d’elle pour pouvoir tendre sa main vers ses cheveux. Il saisit une petite araignée qui s’y était logée. En temps normal, il aurait voulu lui faire peur mais il ne dit rien sur l’identité du petit animal et explique simplement, la voix légèrement éraillée :

« Excuse-moi, tu avais quelque chose dans les cheveux… »

Il respire fortement, son cœur s’empare de son souffle et le teinte d’une amertume profonde, dont l’antre n’est autre que son estomac pris au piège entre ses intestins torturés. Il s’humecte les lèvres et poursuit, avec une lenteur qui ne lui ressemble pas :

« C’est évident. Je comptais également sur toi pour rester discrète…mieux vaut ne pas les inquiéter…c’est d’ailleurs… » il se tait. Il a failli dire « c’est d’ailleurs ce qu’on avait commencé à faire par le passé. » Heureusement pour lui, il a réussi à se rattraper à temps :

«…c’est d’ailleurs la meilleure des solutions. Il ne faut pas les embêter avec ça, tu as tout à fait raison. Nous sommes d’accord donc… » ils ne sont pas assez proches l’un de l’autre pour se toucher réellement, mais leurs corps se frôlent et si le souffle d’Akira était coloré, il formerait certainement un tourbillon qui irait se déposer sur la chevelure de notre demoiselle. Un temps se passe. Un deuxième le suit, toujours ponctué par l’unique bruit de leur respiration mutuelle.

Il s’écarte de sa belle et il se met à présent dos à elle pour ouvrir la fenêtre :

« On ferait bien d’un peu aérer ici. » en ouvrant la fenêtre, l’air tiède embaumé de senteurs douces et sucrées décide d’élire domicile dans la pièce. Akira entend les cigales ainsi que les oiseaux chanter tandis que le ciel se met à brûler de manière incandescente. Il resplendit de mille feux tout en s’éteignant pour aller se rallumer bientôt à l’autre bout de la planète. C’est le soleil qui unit les pays entre eux. Young Im est semblable à ce soleil qui le connecte à la Terre, c’est donc pour cela qu’Akira ne marche plus droit sur celle-ci. Il se force à rire :

« On n’entend plus les poules. C’est bizarre, à cette heure-ci elles jacassent. Tu te souviens quand nous allions les voir en plein milieu de la nuit… ? Bref, ce n’est pas important…, va te changer, je vais prévenir papa et maman. » il se retourne donc, sentant quelques petit regards sur lui, mais malheureusement ils n’arrivent pas à déchiffrer le message enveloppé par les yeux de Young Im qui prend ses affaires, certainement dans le but de se diriger vers la salle de bains. Il la voit passer le seuil de la porte :

« Young Im... » ses lèvres sont sèches, il les humidifie promptement d’un coup de langue et il reprend :

« Ce lieu n’a pas changé, tu ne trouves pas ? » il se maudit en lui-même d’avoir un sujet de conversation aussi plat, mais tout est bon pour la faire rester ne serait-ce qu’une minute de plus avec lui :

« Pour le lit, ne t’en fais pas, ça sera chacun de notre côté…je me doute bien que ce n’est pas parce que nous partageons la même chose que nos sentiments l’un pour l’autre sont revenus…allez, file ! » une fois seul, le jeune homme se laisse choir sur le lit. Il regarde les jeux que fait la belle luminosité du ciel sur les poutres apparentes de sa chambre, comme si celui-ci s’était invité chez lui pour le réconforter. Il met sa musique dans ses oreilles, ferme ses yeux et une larme s’échappe de son œil droit. Puis une deuxième, suivie d’une troisième, d’une quatrième… ! Son nez s’encombre d’une chose amère…quelle est-elle ? Il se revoit petit garçon, se promettant de devenir un homme, regrettant de ne pas avoir protégé Kana. Il a soudainement l’impression que cette femme qui chante dans ses oreilles est sa grande sœur, des mots lui viennent en tête sur ces paroles étrangères :

« Je te regarde du haut de cet arbre,

Sous lequel tu avais l’habitude de d’étendre,

Tu venais rechercher ce que tu avais perdu de tendre,

Tu venais afin de m’appeler et de me reprendre.



Plonge dans la vie que je ne peux plus saisir,

Vis comme si c’était toi qui devais mourir,

Pleure si ça te fait du bien et remet toi à rire,

Conserve simplement mon souvenir.



Tu te relèves maladroitement comme un enfant,

Qui a une envie et une force de combattant,

Conserve cela en plus de tes sentiments,

Et je resterai toujours derrière toi maintenant.

[…] ».

_________________

I'm going crazy about you girl ! Young Im, you're my troublemaker !


Dernière édition par Miyamoto Akira le Lun 7 Mai - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


FONDATRICE ♥

avatar

» I've posted : 750
» I live here since : 15/07/2010
» I live in : Séoul
» Activities : chant ; seconde année ~


Listen to Me
» School Year
: 2nd Année en chant ~
» Activities
: Club de dessin & théâtre
» All About Me
: Grande fan de Kpop ♥ Danse sur tout ce qui lui tombe sous la main ♥ Raffole de la Barbe à Papa ♥ Tombe facilement Malade ♥ Se coupe souvent ♥ Aime cuisiner ♥ Voleuse de Téléphones portables qui déchire tout -oupas- ♥

MessageSujet: Re: maybe we need some fresh air ? Dim 6 Mai - 1:54

Young Im, plongée dans sa valise, n'a pas vu, ni même entendu, Akira s'approcher pour lui retirer quelque chose qui était tombé dans ses cheveux. Elle fut donc assez surprise quand elle sentit la main du jeune homme prendre délicatement le petit animal et lui retirer d'une mèche de cheveux. Elle avait toujours aimé qu'il lui touche les cheveux, elle le savait, même si les souvenirs de cette sensation était assez vague. Son cerveau avait juste pu enregistrer que c'était quelque chose d'agréable. Mais n'ayant, dans son esprit, pas ressentit cela depuis des années, elle avait quasiment oublié ce petit frisson qui parcourait son corps à chaque fois. Elle se tourna donc légèrement pour regarder ce qu'il faisait sous la surprise, mais afficha très rapidement un sourire aux lèvres :

Akira — « Excuse moi, tu avais quelque chose dans les cheveux... »
Young Im — « Merci. »


Malgré ce sourire, sincère, et ce petit geste amical qui les avaient quelque peu rapprochés, l’atmosphère ne changeait pas. Avant, il suffisait qu'ils échangent une caresse ou un baiser pour que cette dernière veuille bien changer... Mais c'était avant. Depuis qu'elle était revenue, Young Im se rendait bien compte que ce que les scientifiques lui avaient dis était vrai : bien qu'elle soit retournée dans le Séoul qu'elle connaissait, les événements, eux, se déroulaient d'une tout autre manières. Jamais, en 2020 à l'époque, ils ne s'étaient reparlés après leur rupture, préférant s'éviter et écarter les ennuis. Mais c'est aussi ce qui les avait séparé à jamais. Cette fois ils étaient revenus l'un vers l'autre et même si ça n’arrangeait pas leur quotidien Young Im se consolait en se disant que cette histoire ne pouvait que être bénéfique, peut être que cela lui ouvrirait les yeux, peut être qu'elle en tirerait une morale... Elle ne savait pas où elle allait, mais elle y allait.

Akira — « C’est évident. Je comptais également sur toi pour rester discrète…mieux vaut ne pas les inquiéter…c’est d’ailleurs …c’est d’ailleurs la meilleure des solutions. Il ne faut pas les embêter avec ça, tu as tout à fait raison. Nous sommes d’accord donc… ».

Young Im avait levé la tête quand il avait eu son petit moment de blocage. Bizarrement, elle avait le sentiment qu'il allait lui dire quelque chose d'étrange, de spécial, mais en faite il ne faisait que dire qu'il était totalement d'accord avec ce qu'elle disait, que ce n'était pas la peine d’inquiéter tout le monde en faisant part des affaires qui concernaient leur couple. Elle replongea le nez dans sa valise. Elle n'avait rien à répondre. C'était difficile d'entendre tout cela, même si c'était elle qui avait installé sur l'échiquier cette horrible pièce qui leur causait autant de mal. Elle se concentrait plus sur la respiration du jeune homme que sur ses affaires. En faite, ça la gavait de faire cela, mais elle préférait s'occuper plutôt que de ne se laisser une fois de plus emporter par tout ce qu'elle avait envie de lui crier. Elle aurait tant aimé qu'il puisse lire dans ses pensées ! Les mots sont parfois si dur à prononcer, si poignants qu'ils ne peuvent jamais sortir de la bouche d'un individu. Pourtant elle aimerait lui dire que ça lui fait plaisir de le voir un peu plus calme, même si elle se doute que c'est la traduction d'un petit moment de déprime. Elle pouvait parfaitement comprendre ce qu'il ressentait. Elle aurait quand même aimé être là pour l'épauler, mais malheureusement, elle n'osait pu sortir la clé qui ouvrait le cœur du jeune homme, elle n'osait pas lui demander ce qu'il avait, si il souhaitait en parler... Elle se contenta donc de faire comme si de rien n'était, même si ça la mangeait intérieurement. Elle s'était promis de toujours être vers lui quand il allait mal, elle lui avait promis à lui... Mais elle ne tenait même pas ses promesses. Il fallait qu'elle arrête qu'en faire à tout bout de champs puisqu'elle ne les tenaient pas... Akira s'écarte un peu et ouvre la fenêtre. L'air qui entre dans la pièce a beau être tiède et sentir le printemps et le soleil de la journée, la pièce demeure froide et la distance entre eux s'agrandit. Et puis, elle se souvient qu'avant tout, il est son frère et que c'était mieux que rien. Elle se rappelle cela car il fait allusion à ces poules qui les ont parfois empêcher de dormir et forcer à faire les petits fous dans toutes la maison.

Akira — « On n’entend plus les poules. C’est bizarre, à cette heure-ci elles jacassent. Tu te souviens quand nous allions les voir en plein milieu de la nuit… ? Bref, ce n’est pas important…, va te changer, je vais prévenir papa et maman. »

Ces paroles lui rappellent plein de bon souvenirs et surtout un, ou justement, ils avaient voulus, plus jeunes, faire les andouilles et sortir une belle nuit d'été pour profiter du vent qui soufflait doucement et chaudement sur toute la petite maison. Ils s'étaient mis en tête de se balader en pyjama dans le jardin pour aller voir les poules que le voisin avait installé pas très loin de la clôture. Malheureusement, sortir la nuit n'était pas une bonne chose à faire pour cette petite peureuse qu'était Young Im, a cette période, elle s'était mise en tête des histoires d'horreur et aux choses qui ont fait qu'elle a rapidement demandé à Akira de rentrer. Sur le coup, ils avaient tous les deux eut peur à cause de quelques bruits et jeux de lumières, mais après, ils en avaient bien rigolé. Et peut être était-ce aussi un bon moment pour recaser cette histoire, mais lorsqu'elle entendit le « ce n'est pas important », elle ferma illico presto sa bouche, qu'elle venait d'ouvrir et fit mine de se concentrer dans ses affaires. Mais de peur de paraître trop froide, elle lança quand même un petit rire assez étouffé qu'elle accompagna de quelques paroles :

Young Im — « Oui, tu as raison,c'est étrange. »

Elle prit ensuite ses affaires et les posa sur son bras. Elle s'apprêtait à changer de pièce quand elle entendit Akira l'appeler. Elle se retourna donc, le regarda dans les yeux et l'écouta attentivement, comme une petite fille écoutant la voix directrice qui fait sa vie. Elle n'en était pas si loin, il fallait quand même le dire. Car dans le fond, Akira était son tout !

Akira — « Ce lieu n’a pas changé, tu ne trouves pas ? »

Elle baissa les yeux, ou en tout cas, quitta le regard d'Akira.

Young Im — « Oui... C'est étrange. A croire que le temps est figé ici. »

Elle ne disait que si c'était vraiment le cas, si le temps restait figé ici, elle souhaiterait y resté à vie. Ou plutôt, elle aurait aimé y resté à vie. Mais elle n'eut pas le temps de s'attarder sur cette pensée, il reprenait déjà la parole, elle remonta donc son regard dans le sien.

Akira — « Pour le lit, ne t’en fais pas, ça sera chacun de notre côté…je me doute bien que ce n’est pas parce que nous partageons la même chose que nos sentiments l’un pour l’autre sont revenus…allez, file ! »
Young Im — « D'accord, je... ça me va. »


Elle ne trouva rien d'autre à dire. Elle fila en direction de la salle de bain histoire de se refaire une beauté et de se préparer à affronter cette soirée. Elle ne mit pas bien longtemps, ne souhaitant pas faire attendre tout le monde pour passer à table. D'ailleurs, quand elle descendit, avec un grand sourire, la plus part des membres de la famille était déjà installé. Young Il s'était levé pour prendre a main de sa sœur et la faire s’asseoir sur une chaise à coté d'elle et commencer à discuter en attendant que tout le monde soit placé. Mme Park arriva ensuite avec tous ces plats et je vous assure qu'il y avait de quoi passer un très bon repas. C'est d’ailleurs ce qu'il se passa. Tout se passa très bien, tout le monde avait bien discuté, Young Im était contente de revoir sa famille et aussi de passer un peu de temps à côté de Akira, même si Young Il faisait tout pour attraper toute l'attention de sa sœur jumelle en lui racontant ses exploits. La fin du repas arriva.

_________________

you drive me crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://back-to-seoul.1fr1.net



» I've posted : 24
» I live here since : 30/04/2012


MessageSujet: Re: maybe we need some fresh air ? Lun 7 Mai - 20:47

Cela fait un bon moment que le jeune homme prénommé Akira se trouve sur son lit. Ses larmes ont arrêté de couler subitement depuis quelques secondes. Celles-ci étaient brûlantes en quittant ses yeux, mais en se figeant sur ses joues, elles ressemblent à de petits sillons de pluie glaciale et stagnante dans un champ. Le beau nippon garde les yeux fermés pendant quelques instants, laissant son chagrin finir sur la mélodie qui se meurt à petits feux. Il éteint donc son Ipod, le fourre dans la poche de son costard, réajuste ce dernier, vérifie que sa boucle d'oreille ne soit pas de travers et à l'entente de la porte de la salle de bains qui s'ouvre, il en déduit que Young Im a fini de se préparer. Il attend qu'elle soit descendue pour aller se rafraîchir à la salle de bains et se mettre de l'eye-liner afin de renforcer son regard. Tout en fignolant son look, il se demande comment elle est habillée à l'heure actuelle... ! Il n'avait pas pu voir avec précision les habits qu'elle emportait avec elle en vue de leur position lorsqu'elle a quitté leur chambre. Le beau nippon décide ensuite de rejoindre sa famille pour aller dîner. La curiosité le titille et il est vrai que le ventre vide du jeune homme se tord dans tous les sens. Il descend donc les escaliers quatre à quatre, comme un petit enfant, qui le mènent donc au salon qu'il traverse ensuite pour arriver dans la cuisine. Il a un coup au cœur lorsqu'il aperçoit Young Im et Young Il main dans la main pour s'asseoir l'une à côté de l'autre. Sa poitrine se serre pour venir s'enfoncer dans sa gorge quand l'image de sa fée revêtue d'une superbe robe apparaît devant ses yeux telle une chimère.



Il se force à sourire et salue tout le monde. C'est un vrai plaisir de retrouver Woo Ri, sa seule alliée – car elle est au courant du chantage venant de Young Im à son égard -. Il prend place entre elle et son père. La table croule sous le poids des bonnes choses préparées par sa mère. Il ne sait pas par quel bout commencer mais cela ne fait aucun doute qu'il est capable d'engloutir la moitié à lui tout seul. Voyant qu'il dévore les victuailles du regard, Woo Ri sourit en montrant un plat rose à son frère, contenant une pâte relevée avec des morceaux de poulet :

« C'est moi qui ait fait la tourte cette après-midi. » celui-ci ébouriffe ses cheveux et lui répond tendrement :


« Elle sent très bon. Je vais la goûter. Merci...»

« Ca ne va pas ? »

« Si si, je suis simplement fatigué. » il remarque que les deux demoiselles rient ensemble et voir Young Im joyeuse à ce point, surtout en compagnie de cette garce, bien qu'elles soient jumelles, lui fend le coeur. La voix de son père le fait sursauter :

« Alors mon grand, comment se passent tes cours ? Ton niveau impressionne-t-il tout le monde ? » demande-t-il en prenant une gorgée de vin.

« Je ne sais pas, mais en tous cas, on m'a donné l'occasion de préparer un solo de danse pour l'une de nos futures représentations...»

« C'est bien mon fils. » son père lui donne une grosse claque dans le dos et Akira manque de s'étouffer avec une tomate cerise...pour dire vrai, il s'étrangle carrément.

« Je suis fier de toi haha. Vous vous souvenez lorsqu'Akira s'entraînait ici même alors qu'il était haut comme trois pommes et que notre petite Young Im le regardait bouche bée ? » tout le monde éclate de rire, à l'exception faite de nos deux cocos. Akira se raidit quelque peu. Le fait qu'il avait servi de professeur particulier concernant le domaine de la danse à Young Im est à la fois un souvenir précieux et douloureux. Il a toujours mal à la tête. Il avale un grand verre d'eau d'un trait. Ses yeux sont tellement secs, tant il a pleuré, qu'il a envie de retourner se laver le visage. Il ne peut pas car cela ne sera pas très discret de sa part, ses parents ignorant leur rupture comme les jeunes gens l'avaient souhaité. Et rappelons également qu'Akira est trop fier pour vouloir qu'on le regarde avec une inquiétude « démesurée » dans le regard. Il aurait trop peur qu'on finisse par le prendre pour un gosse. Il esquisse un minuscule sourire, légèrement étourdi par l'accumulation de tous ces événements produits en seulement quelques heures.


Il reprend peu à peu ses esprits. L'ambiance se calme petit à petit et Akira se sent comme s'il revenait à la surface après être resté longtemps en apnée : ses poumons claquent en ouvrant sa cage thoracique quand ils s'élargissent. Il verse un verre de bière en regardant le liquide ambré se répandre entre les parois glacées de l'objet. Ses pensées se tournent alors vers Kana, comme pour soigner la douleur par la douleur. Il revoit cette jeune femme étincelante au visage doux et serein comme si elle sortait d'une peinture. Il a eu la chance d'avoir cette fille tellement maternelle à ses côtés. Et la vie l'a rendu frustrée en la lui arrachant. C'est également le cas avec Young Im et ses parents adoptifs. Cela ne devrait même pas exister. A quoi bon lui offrir des liens dont le manque le fera atrocement souffrir ? La vie est sadique tout de même...sauf si l'on considère que son existence aurait été vide et dénuée de sens sans toutes ces rencontres.


« Alors les jeunes gens, à quand le mariage ? » lance Papa Park.


« Quand Youngie sera prête. » Akira se surprend d'avoir réagi du tac au tac, lui donnant ainsi une part plus importante de crédibilité que s'il avait hésité ne serait-ce qu'un court moment. Il a fait exprès de prendre Young Im de court pour éviter qu'elle n'ouvre la bouche. Il ne connaît sa petite amie que trop bien : s'il y en a bien un qui sait à quel point la jeune coréenne est maladroite, c'est bien lui. Cela fait souvent son charme mais il est vrai que cela les met souvent dans une drôle de posture, surtout dans les situations qui ont suivi leur rupture au sein de leur retour dans le passé. La phrase dite par Akira il y a quelques instants fût prononcée en s'accompagnant d'une petite dose d'humour. Le cerveau d'Akira rentre brusquement en ébullition. Une scène se reconstitute devant ses yeux, animée d'un filtre blanchâtre : ils devaient avoir tous les deux dix-sept et dix-huit voire dix-neuf ans pour Akira. Ils venaient certainement de partager un moment extrêmement intime. Akira éprouvait souvent des difficultés pour entretenir des rapports de ce genre avec la jeune fille qui fût toujours aussi timide et réservée que s'il s'agissait de sa première fois. Patient, Akira ne la forçait jamais, étant toujours très doux avec elle sans lui adresser le moindre reproche. En tous les cas, cette fois-là fût l'un des moments cruciaux où ils avaient réussi à partager ce moment ensemble et aucun des deux n'en étaient mécontents. Ils se sont donc remis sur le dos, la nuque de la demoiselle posée sur le bras du jeune homme qui lui caressait les cheveux du bout des doigts avec une très grande tendresse. Ils contemplaient le plafond sur lequel jouait la lumière laiteuse de l'astre nocturne. Il avait alors tourné la tête et la voir ainsi, les yeux quasiment fermées, drapée des rayons lunaires, lui avait donné la vision de sa belle habillée en robe de mariée. Il lui avait alors soufflée :


« J'espère avoir l'honneur de te voir marcher jusqu'à l'autel à mes côtés...tu crois que lorsque nous aurons en aurons l'âge, tu accepteras de devenir ma femme ? » la suite de ce souvenir ? Elle est aussi floue et atrocement douce que si son cerveau avait été plongé dans un bain de coton.


« Akira, tu es dans la lune? » lui demande sa maman...! De toutes les personnes qui lui en voulaient avec raison pour ce qui était arrivé à Young Im, sa mère adoptive fût celle qui émit le plus d'austérité envers lui. L'entendre lui parler tendrement lui fait du bien, mais cela provoque également en lui un chamboulement bien trop grand pour un seul homme. L'effervescence de cette soirée est bien trop dure à supporter pour lui. Quitte à le plaindre, autant qu'il dise quelque chose qui tienne la route. Il éclate donc d'un petit rire nerveux :


« Je crois que j'ai mangé trop vite haha...je suis un vrai goinfre...c'est ce qui nous unit avec Young Im ! Quand on se mariera, je ferai en sorte qu'elle ait la plus belle des pièces montées...! Excusez-moi, je reviens. » Woo Ri le regarde comme un petit chiot. Elle a compris. Il dévoile ses dents blanches pour lui signifier que tout va bien puis il monte lentement jusqu'au premier étage où se trouve leur chambre. Une fois que la porte est bien fermée, la pièce est plongée dans l'obscurité, animée simplement par les rayons orange foncé du soleil qui va bientôt disparaître. Il se laisse tomber de tout son long sur son lit et cela le rend malade de savoir que tout le monde en bas est joyeux alors qu'il éprouve des maux épouvantables, aussi bien dans la tête que dans l'entièreté du corps. Il a froid tout à coup, lui qui n'est pas frileux d'habitude. Sa tête semble se figer. Il se relève, fiévreux, pour aller s'enrouler dans une couverture et regarder le ciel qui se décline à l'horizon. Il remet sa musique dans ses oreilles : ceux qui sont appelés « les autres » peuvent bien le traiter d'associable, le petit s'en moque. De toutes les façons, le repas était déjà terminé...!

_________________

I'm going crazy about you girl ! Young Im, you're my troublemaker !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


FONDATRICE ♥

avatar

» I've posted : 750
» I live here since : 15/07/2010
» I live in : Séoul
» Activities : chant ; seconde année ~


Listen to Me
» School Year
: 2nd Année en chant ~
» Activities
: Club de dessin & théâtre
» All About Me
: Grande fan de Kpop ♥ Danse sur tout ce qui lui tombe sous la main ♥ Raffole de la Barbe à Papa ♥ Tombe facilement Malade ♥ Se coupe souvent ♥ Aime cuisiner ♥ Voleuse de Téléphones portables qui déchire tout -oupas- ♥

MessageSujet: Re: maybe we need some fresh air ? Mar 8 Mai - 0:49

Maman Park avait toujours, aux yeux de Young Im et de ses autres enfants, été une excellente cuisinière. Tous les jours, quand ils étaient en vacances, et qu'elle l'était aussi bien-sûr, elle veillait à ce qu'ils aient de quoi bien manger à leur réveils. Young Im était toujours celle qui se réveillait la dernière, amatrice de longs sommeils réparateurs, elle n'était pourtant jamais privée des petits plaisirs du matin – ou de midi – car sa maman adorée lui mettait toujours quelques gâteaux de côté, veillant à ce que chacun est sa part. Cette femme, Young Im l'admirait. Elle avait sous son toit des enfants qu'elle n'avait peut être pas forcément voulu avoir, mais elle les aimait... Tous et sincèrement. C'est vraiment l'impression qu'elle donnait. Elle avait toujours été là pour tout le monde dans cette famille, même si chacun à plus de facilité à parler à d'autre. C'était la première à rassembler tout le monde autour d'une table pour parler, la famille était la chose la plus importante à ses yeux, imaginez un peu la place de ses quatre enfants ! Pour fêter leurs retrouvailles, elle avait confectionné une multitude de jolis et délicieux petits plats qu'elle avait rapidement posé sur la table suite à l'arrivée rapide de la petite famille qui mourrait de faim. Alors que certain parlaient des exploits d'un, les autres riaient aussi de leur côté, il y avait toujours eu de l'ambiance à ces tablées. Et le fait qu'Akira et Young Im ne soient pas côte à côte arrangeait certainement bien les choses puisqu'ils n'avaient pas vraiment l'occasion de se parler ou même de se regarder. Il faut dire aussi qu'entre sa mère et sa sœur jumelle, Young Im avait un peu de mal à tout gérer. Étant la plus grande, si on ne comptait pas ce bel Akira bien-sûr, elle captait bien l'attention de sa petit sœur Woo Ri, en plus, avec qui elle avait toujours eu de bonnes relations. Même si en ce moment, elles n'étaient pas sensées bien s'entendre à cause de cette chère jumelle qu'avait notre coréenne, Young Im était tout de même très contente de la voir, même si à table, c'était dur de lui faire la conversation. Elles s'adressèrent quelques regards, quelques paroles, mais Young Il était toujours là pour s'accrocher au bras de son aînée et lui demander de lui conter ce qu'elle avait fait de beau. Young Im n'avait jamais trop aimé raconter sa vie, mais avec sa sœur c'était différent, elles étaient si proches qu'elle ne faisait même pas attention à ce qu'elle disait. Chacun avait beau traité ses petites affaires, Young Im avait beau être heureuse de passer du temps avec sa famille, même Akira, quand papa Park fit allusion au mariage, tout le monde se concentra sur lui. Il avait tellement l'art pour caser quelques sujets assez déstabilisant dans les repas de famille. Cela avait beau être une habitude, notre jeune fille était assez gênée par la question et la contexte. Mais elle n'eut pas de soucis à se faire, Akira prit en main la situation... A sa manière...

Papa Park — « Alors les jeunes gens, à quand le mariage ? »
Akira — « Quand Young Im sera prête. »


La jeune fille posa son verre sur la table en rigolant, elle ne faisait pas voir que c'était un peu nerveux, mais les personnes au courant de l'histoire qui traînait entre Akira et la jeune fille devaient parfaitement s'en apercevoir.

Young Im — « Un jour papa, un jour... Et puis, tu demandes ça, mais... Je suis sûre qu'en plus tu ne supporterais pas que ta petite fille prenne enfin son envole ! Tu l'imagines se marier ? »

Elle fit ensuite tout un sketch pour changer un peu l’atmosphère et revenir au rire. C'était le meilleur moyen d'éviter un petit hic dans cette histoire. Elle laissa donc son père reprendre si bien l'ambiance qu'elle avait réussi à mettre en place. Pour une fois ! Mais il faut dire qu'elle avait quand même un peu changée depuis son retour dans le passé. Elle se faisait peut être passer pour quelqu'un de bête, mais elle l'était moins qu'avant. Toutes ces heures, ces jours, ces mois et même ces années enfermée dans son corps, à réfléchir, à regretter. Toutes ces choses affectaient encore la demoiselle qui ne faisait que sortir de ces longues années de faux comas. En revanche, et malheureusement, du coup, elle avait du mal à faire le trie dans sa tête. Mais elle avait tellement l'impression de vivre un rêve, celui de pouvoir revivre comme avant, quelle n'avait aucun mal à sourire, même si un petit point noir sur son cœur lui mangeait un peu de sa bonne humeur. Elle se concentra d'ailleurs sur le beau jeune homme qu'elle avait en face d'elle quand elle l'entendit s'adresser à leur mère :

Akira — « Je crois que j'ai mangé trop vite haha...je suis un vrai goinfre...c'est ce qui nous unit avec Young Im ! Quand on se mariera, je ferai en sorte qu'elle ait la plus belle des pièces montées...! Excusez-moi, je reviens. »

Young Im sourit. Elle avait très bien compris que quelque chose n'allait pas, elle avait même une petite idée de ce qu'il lui arrivait, mais elle ne pouvait pas être l'épaule qu'il lui fallait. Elle souhaitait de tout son cœur que Woo Ri intervienne, mais elle n'était pas exactement comme elle, elle n'allait pas directement vers lui quand il allait mal, un sourire de sa part et elle restait sagement en place. Le repas venait tout juste de se terminé quand il monta dans sa chambre. Young Im aida sa mère à débarrasser alors que les trois autres étaient déjà en train de rire derrière un écran. Le père de la demoiselle étant un enfant de première, il n'avait pas résisté à l'envie de leur montrer des bêtises.

Maman Park — « Tu sais ce qu'il a, Akira ? »
Young Im — « Je pense que c'est le voyage... Tu sais qu'il n'aime pas forcément ça... Tu peux me passer l'éponge ? »


Elle esquiva quelque peu la question, saisit ce que sa mère lui tendit et alla passer un coup sur la table. Voilà, tout était propre. Young Im se frotta les main quand elle eut redéposé l'éponge dans l'évier, à sa place. Elle se décida alors à monter, histoire d'aller prendre des nouvelles de Akira, tout de même inquiète, car dans le fond, elle ne savait pas exactement ce qui se traînait dans sa tête... Mais pour que cela l'affecte autant... Elle sentit quelqu'un lui prendre le bras : Young Il, souriante :

Young Il — « Viens voir, il faut que tu vois ça ! »

Et c'est comme cela que la jeune fille fut un fois de plus séparée par Akira, sans le savoir, par sa sœur jumelle. Elle n'était pas bien méchant, dans le fond, cette petite. Elle manquait juste cruellement d'amour. Young Im ne le savait pas... Elle ne savait rien en faite, de ce qu'il se traînait. Elle savait juste que cette fille avait été là quand elle en avait toujours eu besoin. Et rien que pour cela, jamais elle ne lui en voudrait. Les jumeaux sont aussi bien souvent des êtres qui sont étroitement liés. Il n'était donc pas anormal qu'elles s'entendent bien. Young Im passa un bon moment dans le salon à lui parler, avec toujours Woo Ri pas très loin. Cette petite, elle ne l'avait aps eu en tête à tête depuis bien longtemps, elles s'écartèrent d'ailleurs un peu quand Young Il alla se coucher, exténuée par sa dur journée. La père des deux jeunes filles ne leurs laissa pas beaucoup de temps et leur demandèrent d'aller se coucher.

Papa Park — « Allez mes jolies, il faut être en forme pour demain, allez vous coucher. »

Les deux répondirent en cœur qu'elles y allaient, qu'il pouvait partir devant. Elles se quittèrent donc et Young Im partit en direction de sa chambre. Elle avait peur de déranger Akira, mais elle devait absolument aller chercher ses affaires de nuit afin de se mettre en tenue de combat et ne pas avoir à dormir avec cette robe, certes mignonne, mais pas très confortable. Juste parfaite pour une soirée comme elle venait de passer. Même si cette dernière aurait été mieux si Akira était resté tout le long. Et oui, Young Im se rendait bien compte qu'elle était encore belle et bien amoureuse de lui. Elle retrouvait toute l'attirance qu'elle avait pour lui, cette attirance qu'elle avait quelque peu changer en haine au fil du temps, à force de l'attendre. Elle lui en avait tant voulu de ne pas avoir eu de message en retour au sien, dans leur ancienne vie dans le futur... Mais elle savait, au fond d'elle, qu'elle n'était pas là juste pour se venger, même si le fait qu'elle lui dise des horreurs la 'soulageait' sur le coup, elle s'en voulait. Elle se rendait compte que ce qu'elle voulait, c'était être avec lui et le revoir, aussi beau qu'il était ce soir. De toutes façons, il avait toujours été très élégant en costume, elle n'avait donc aucun mal à craquer pour lui. Elle prit soin de ne pas faire trop de bruit, enlevant ses talons -oui, elle en mettait souvent, vu comme elle était petite...-. Elle prit délicatement la poignée, et la tourna avec la plus grande prudence pour ne pas faire trop de bruit. Elle se rendit compte que la pièce était encore éclairée. Peut être dormait-il quand même ? Elle passa sa tête par la porte puis entra entièrement, ne le voyant pas allongé en train de dormir. Non... Ça aurait été vraiment trop facile d'entrer et qu'il dorme, d'avoir juste à faire quelques petits pas de souris pour aller chercher ses affaires. Trop simple, trop simple, il fallait toujours miser dans l'originalité. C'est pour cela que, quand elle rentra, il était en train de se changer, se présentant donc directement en sous vêtements face à elle. Elle sentit un flux de sang arriver à ses joues. Ce dernier les rosit légèrement avant qu'elle ne tourne la tête.

Young Im — « D-Désolé... Je... pensais que tu.. enfin... dormais. »

Elle ne s'attarda pas trop sur le corps du jeune homme, même si ce n'était pas l'envie qui manquait. Elle comprenait parfaitement pourquoi beaucoup de filles avaient été jalouses, elle se souvenait encore de quelques messages d'Akira lui disait qu'il avait encore été l'objet de convoitises mais qu'il s'en fichait... Parce qu'il avait Young Im. Elle sentit son cœur battre. Elle ne resta donc pas trop en bug sur lui et avança jusqu'à sa valise où elle se baissa pour prendre ses affaires de toilettes et son pyjama dans sa valise. Elle ne s'attarda pas trop, repassa derrière lui et referma la porte derrière elle pour aller se changer. Elle avait encore le cœur qui battait. Elle était au courant qu'elle l'avait déjà vu vêtu de la sorte, si l'on peut dire ça comme ça. Elle retira sa robe, et la remplaça par une chemise de nuit, longue, qui ressemblait d'ailleurs à un t-shirt. Young Im avait beau être assez féminine quand elle le voulait de jour, la nuit c'était du total laissé allé. Elle n'avait pas besoin de se faire merveilleusement belle pour aller au lit non ? Et puis, les choses un peu plus sexy, comme vous l'aurez certainement compris, ce n'était pas trop son genre. Elle passa un coup de brosse dans ses cheveux, se démaquilla et repartis en direction de sa chambre. Elle ne s'arrêta pourtant pas devant quand son ventre grogna... Elle n'avait à priori pas assez manger ou... Était-ce le stress qui la rendait ainsi ? Elle alla jusqu'à la cuisine, fouina dans les placards et trouva un paquet de marshmallows. La vie était plutôt belle ! Elle remonta, son paquet à la main, en mangeant quelques uns. Elle entra donc une fois de plus dans la chambre, pensant que cette fois il était déjà couché et qu'il l'attendait pour éteindre la lumière, elle referma directement la porte derrière elle et se retourna sans faire attention... Ça aurait été trop simple qu'il soit là et qu'il l'attende sagement à sa place... Il fallait toujours jouer dans l'originalité... En plus avec cette gourde de Young Im... Bref, elle fonça littéralement sur lui, le déséquilibra et ils tombèrent. Elle eut de le chance, sa chute fut amortie... Par un beau jeune homme, toujours aussi bien habillé qu'il y avait cinq minutes. Elle ne le vit pas sur le coup, mais le sentit. Elle ne put empêcher, une fois de plus de rougir. C'est fou comme elle était devenue gênée en sa présence, avec toutes ces disputes... Et surtout ses petites situations cocasse, elle ne savait pas quoi dire, ne souhaitant pas s'excuser encore une fois pour passer pour ce genre de boulette, même si ça lui ressemblait bien. Elle ne s'était même pas rendue compte que son paquet de bonbon s'était étalé dans toute la pièce... Mais qu'allons nous faire d'un boulet pareil ?

_________________

you drive me crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://back-to-seoul.1fr1.net



» I've posted : 24
» I live here since : 30/04/2012


MessageSujet: Re: maybe we need some fresh air ? Ven 11 Mai - 21:53

Akira a bien trop chaud dans cette chambre. Voilà pourquoi il s'est levé de son lit où il était grossièrement emmitouflé dans une couverture épaisse après avoir un léger coup de froid dû à l'épuisement qui s'emparait de son corps. Le jeune homme défait à présent ses boutons, un à un, faisant glisser ses doigts furtivement le long de son torse. Sa chemise est à présent ouverte. Il tend donc les deux bras en arrière afin qu'elle glisse pour se retrouver mollement abandonnée sur le parquet. Ses omoplates saillantes et nues sont les premières choses visibles si nous venons de la porte d'entrée. Akira ne se doute pas tout de suite que quelqu'un puisse les voir. C'est en sentant un léger courant d'air s'éterniser derrière lui qu'il se retourne, torse nu. Sa belle apparaît alors devant lui. C'est une situation tellement cocasse qu'il se retient de rire : bien qu'il soit pudique, montrer son torse ne le gêne pas vraiment, surtout si c'est sa belle qui a l'honneur de le contempler dans ce genre de moment. Le plus drôle est en réalité le fait que la demoiselle est super timide. Elle est loin d'être semblable à toutes ces nymphomanes qui vous boufferaient littéralement un homme si elles le pouvaient. Cela constitue le charme de Young Im, en a-t-elle seulement conscience ? Joue-t-elle avec cet atout ? Non, ce n'est pas son genre, cette petite étant pure et innocente au sens propre des termes. Il se souvient qu'elle ne voulait jamais avoir des rapports sexuels : elle en avait peur. Akira la rassurait toujours mais ne la forçait jamais. Quand elle s'abandonnait à lui, ce fût à chaque fois des instants magiques. Ils étaient faits pour être ensemble ces deux-là. Sauf qu'Athena et Young Il en avaient décidé autrement. Le jeune homme a le coeur qui bat comme un fou : sa tension artérielle augmente jusqu'à dilater sa poitrine. Il a à nouveau envie de la posséder, même si cela revient à la taquiner en allant un peu trop loin. Voyant qu'elle est fidèle à elle-même en se cachant les yeux pour aller chercher ses affaires lui servant à se préparer pour la nuit, il s'approche d'elle jusqu'à être derrière son corps et la retourne en lui prenant le poignet et en la rapprochant de lui :


« Pourquoi es-tu si timide ? Tu m'as vu un bon nombre de fois ainsi ! Et cela ne te déplaisait pas... » le jeune homme éclate de rire et la laisse partir pour qu'elle aille se changer. Il s'assoit sur le lit, il est à présent silencieux, son visage est fermé. Il se remet dans la position qui le calme un peu, c'est-à-dire ses doigts frôlant ses racines capillaires et les coudes posés sur les genoux. Il l'aime tant. Comment pourrait-il s'y prendre pour la reconquérir ? Ce n'est pas en se comportant comme un salaud qu'il pourra empêcher son crash d'avion. Pourtant, il préfère nettement ce qui leur arrive plutôt qu'à l'indifférence qui s'était sournoisement immiscée entre eux par le passé. Leur jeunesse leur ouvre les bras, et ils en profitent d'une manière ou d'une autre. Akira se détend peu à peu, au moins ils se parlent, même si c'est pour se chercher mutuellement. Et il sait le tragique accident qui attend Young Im au tournant, alors il saura y faire face. Si elle finit par lui envoyer ce même message que celui qui l'a arrachée à la vie, il ne refera pas deux fois de suite la même erreur. Il aurait un fils avec une autre jeune femme – encore que cela aussi, il pourra l'empêcher, même s'il n'avait pas réussi la dernière fois tout en sentant bien que cela ne sentait pas bon -, mais il l'élèverait sans pour autant faire le choix de devenir soit un mauvais père, voire un tueur ou un mauvais « ex qui aime toujours sa chère et tendre ». Il fera même mieux : il va la reconquérir, de telle sorte que tout cela(la situation causée par Athena et la mort de Young Im) ne soient même plus que des mauvais souvenirs. Et s'il en parlait à la jeune fille ? Non, soit cela l'inquiéterait, soit elle le prendrait pour un fou, et bien qu'elle soit naïve, la seconde solution reste la plus plausible de toutes : il vaut donc mieux ne pas tenter le diable. Et puis, est-ce-que vous l'imaginez deux secondes faire asseoir Young Im à côté de lui pour lui avouer qu'en fait, c'est un papy de cinquante ans qui est revenu dans le passé pour empêcher sa mort et la ravoir toute entière pour lui seul dans l'espoir de fonder une belle et heureuse famille avec cette dernière ? Akira n'en peut plus de tous ces questionnements. Il sait pertinemment que c'est le propre de l'homme, seulement il faut dire que notre beau nippon bat tous les records en la matière. Et peu sont ceux qui ont l'occasion de se tourmenter par rapport à des notions telles que revivre le passé afin de le changer et ainsi entraîner avec lui toute une modification concernant le futur. Autant vous le dire tout de suite : la tête de notre pauvre petit est sur le point d'exploser. Pourquoi n'écrirait-il pas une belle lettre à sa belle ? Faudrait-il qu'il lui avoue le chantage dont il est l'objet ? Non, il préfère attendre un peu au cas où il arriverait à arranger les choses avant de devoir le lui avouer. Il faudrait qu'ils se remettent ensemble avant qu'il ne lui explique tout, sinon il risque de passer pour un mec qui se cherche des excuses et ce n'est pas très glamour. L'idée de la lettre lui plaît pourtant. Il pourrait écrire quelque chose de mignon à son égard, mais pas trop : ainsi, cela lui donnera de la marge afin de pouvoir en écrire d'autres de mieux en mieux écrites par la suite et elle finira bien par revenir elle-même. Il ne doute pourtant pas un seul instant que beaucoup de mecs doivent lui tourner autour depuis qu'ils ne voient plus la jeune étudiante accompagnée d'Akira, alors il doit avoir une lettre différente de toutes les autres. Emballé par son idée, Akira dit aussi « l'hyperactif » se munit de son bloc-notes ainsi que d'un stylo trouvé par hasard. Il se jette à plat ventre sur le lit et commence à écrire en Anglais, pour lui signifier à quel point elle est intelligente, et jusqu'où va la créativité ainsi que l'ouverture d'esprit de notre jeune homme. Ah ça, il ne manque pas d'ouverture d'esprit. Son esprit est même un peu trop ouvert par moment : sa tête va finir par ressembler à la marmite d'un druide qui abrite une potion magique en pleine ébullition. Il mordille donc le bout de son stylo, il bloque : il a écrit le début dans une orthographe occidentale quelque peu approximative. Aurait-il oublié son bon Anglais de directeur d'une agence artistique ou serait-il également revenu à l'époque où orthographier un mot d'une autre langue que la sienne relèverait du miracle ? Il range le tout précieusement dans l'un de ses tiroirs, enfouis sous un tas de livres. Il en a honte pour le moment mais il sait que ce qu'il a écrit en brouillon lui servira un jour. Il a subitement soif. Il descend dans cette tenue chercher une bouteille de lait, sans se rendre compte qu'il se balade torse nu dans toute la baraque et que Woo Ri n'est pas très âgée...! Il remonte ensuite avec son bien en main : il n'y a toujours personne dans la chambre. Il enlève son pantalon sans réfléchir : vous allez me dire qu'un mec dort souvent dans ce genre de tenue débraillée, pour ne pas dire tout le temps, alors cela ne devrait pas choquer sa chère et tendre mais il la connaît. De toutes les manières, le cerveau d'Akira est en mode « revenez plus tard, c'est occupé », c'est-à-dire qu'il est complètement détaché de la réalité. Il éteint la lumière pour ouvrir la fenêtre et se mettre devant afin que l'air embaumé et tiède de ce début d'été vienne caresser son torse et aérer la pièce. Il commence ensuite à boire à grands bruits lorsque la porte se rouvre. Il avance sans savoir pourquoi vers sa belle mais celle-ci n'a pas la présence d'allumer la lumière, certainement surprise par l'ambiance de la pièce, et la voici qui s'étale sur le jeune homme. Bien qu'elle ne soit pas lourde, l'effet de la surprise a pour but qu'il tombe ensemble sur le lit, lui l'ayant enlacée par réflexe afin d'éviter qu'elle ne tombe mal. La voici à présent sur le jeune homme. Celui-ci est tout aussi étonné qu'elle mais la tournure de la situation finit par amèrement l'amuser. Il émet encore un petit rire :




« Et bien, tu es entreprenante ce soir. Ce ne sera peut-être pas dur de faire comme si de rien n'était, non ? » sans lui laisser le temps de réagir, il renverse la situation en la remettant sur le lit et en se mettant un peu au-dessus d'elle. Il ne compte absolument rien lui faire, c'est juste pour s'amuser, comme s'ils étaient encore ensemble et qu'ils jouaient au jeu du chat et de la souris. Il ne reste pas longtemps dans cette position, il n'est pas sadique à ce point là...à moins que...



hj: Désolée, c'est archi court: pas le temps de faire plus...

_________________

I'm going crazy about you girl ! Young Im, you're my troublemaker !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


FONDATRICE ♥

avatar

» I've posted : 750
» I live here since : 15/07/2010
» I live in : Séoul
» Activities : chant ; seconde année ~


Listen to Me
» School Year
: 2nd Année en chant ~
» Activities
: Club de dessin & théâtre
» All About Me
: Grande fan de Kpop ♥ Danse sur tout ce qui lui tombe sous la main ♥ Raffole de la Barbe à Papa ♥ Tombe facilement Malade ♥ Se coupe souvent ♥ Aime cuisiner ♥ Voleuse de Téléphones portables qui déchire tout -oupas- ♥

MessageSujet: Re: maybe we need some fresh air ? Sam 12 Mai - 17:18

Young Im — « D-Désolé... Je... pensais que tu.. enfin... dormais. »
Akira — « Pourquoi es-tu si timide ? Tu m'as vu un bon nombre de fois ainsi ! Et cela ne te déplaisait pas...  »


Et il se mit à rigoler, lui lâchant ensuite le poignet pour la laisser partir. Young Im n'aimait pas quand il faisait ça, quand il la prenait et faisait exprès de la coller à lui en faisant une fois de plus allusion à se timidité. Cette fois aurait pu bien passé, si ils avaient été en couple, car il n'était quand même que torse nu. Mais qu'ils ne soient pas ensemble changeait beaucoup de chose ! Et, soit le jeune homme ne l'avait pas compris, soit il le savait pertinemment et jouait sadiquement avec. Elle avait bien envie de lui répondre quelque chose avant de partir, ce n'était pas les idées qui lui manquaient pour lui dire que ces choses là faisaient partis du passé qu'il allait falloir qu'il se le mette sérieusement en tête, mais elle ne put placer aucun mots à cause des pommettes rouges qui s'étaient gentiment installées sur ses joues. Elle ferma donc la porte de la chambre et parti dans la salle de bain d'un pas bien décidé. D'un côté, elle lui en voulait d'agir ainsi, elle le prenait comme des pics, mais d'un autre, elle comprenait parfaitement où il voulait en venir et elle n'avait pas tord. Young Im était bien trop timide, pudique et « sage », mais elle n'y pouvait rien, elle avait été faite comme ça et pourtant elle allait à s'en vouloir pour agir toujours de la sorte. C'est sur que du coup, il ne fallait jamais la brusquer dans une relation, c'est d'ailleurs peut être pour ça que tous ces exs petits copains l'avaient plaquée me direz vous, mais elle avait quand même eu la chance d'être avec Akira quatre ans et de ne jamais avoir eu de problème avec ces histoires, mise à part deux où trois petites répliques histoire de se chamailler un peu, comme ils adoraient le faire, mais ça n'était jamais méchant. Mais elle se posait quand même la question, car oui, elle en était toujours au même stade, elle ne savait pas pourquoi, réellement, elle s'était faite plaquée, mais vu les réflexions qu'ils se faisaient depuis un moment il fallait croire que c'était du à ça, d'un côté et à la naïveté de notre jeune fille. Elle se rendait compte que, maintenant qu'elle y pensait sérieusement, elle était revenue en partie pour ça, pour savoir pourquoi il l'avait lâché et non pour passer totalement à côté de ça pour ensuite lui demander de revenir vers elle au moment où elle allait partir. Elle avait été assez naïve pour y croire, il avait sûrement du se dire qu'elle se foutait pas mal de la gueule du monde , elle l'évitait et lui envoyait un message pour lui demander de revenir ? Non s'était stupide, elle en avait bien conscience, il avait bien fait de na pas répondre... Elle avait eu moins eu le temps de réfléchir sur cela, étant restée toutes ces années allongée dans ce lit d’hôpital... Quand on lui avait dis qu'elle pouvait faire se voyage, se retour dans le passé, elle avait d'abord acceptée en promettant de ne pas remontrer dans cette fichue voiture et avoir cet accident. Tout c'était fait dans une telle précipitation qu'elle n'avait pas eu le temps de penser aux raisons qui l'avaient réellement poussée à entamer se voyage. Car entre nous, elle aurait très bien pu resté un légume sans espoirs ni envie de vivre... Mais les choses se sont opérées autrement. Elle savait maintenant qu'elle devait faire en sorte de comprendre toute cette histoire, qui a détruite sa vie une fois -de trop-, et peut être aussi de retrouver Akira, de le reprendre ! Elle sortit la salle de bain avec un sourire aux lèvres et se dirigea vers la cuisine afin de prendre quelques bonbons qui devaient traîner, comme si elle n'avait pas assez mangé... Elle trouva un miraculé : un paquet de Marshmallows qui l'attendait gentiment dans le placard. Il était déjà entamé, quelqu'un avait du piocher dedans dans l'après midi. Elle prit donc le reste et monta doucement les marches, veillant à ne pas faire trop de bruit, elle n'avait pas trop de soucis à se faire sur ce point, elle avait toujours su être discrète. C'est peut être ce qui expliquait le fait que Akira se trouvait à l'entrée de la chambre quand Young Im repassa la porte pour aller se coucher. La lumière était éteinte, Young Im fut donc quelques peu déstabilisée quand elle entra, ne voyant pas réellement où elle allait. Elle resta donc en plan le temps de son adaptation à la faible luminosité de la pièce. Mais rapidement, elle se rendit compte que ce n'était pas la bonne solution car en se retournant, elle trébucha, boulette qu'elle était et tomba sur le lit en emportant avec elle Akira.

Elle sent les bras du jeune homme l'enlacer, la serrer contre lui afin qu'elle ne se fasse pas mal, et ils tombèrent tous les deux sur le lit, elle au dessus de lui. Elle avait lâché la paquet qu'elle tenait dans ses mains afin de poser ces dernières sur les épaules du jeune homme. Elle s'accrocha à lui, posant sa tête contre son corps. Elle n'osa même plus bougée quand elle fut allongée sur lui, elle resta dans cette position bien quelques secondes avant de se rendre compte qu'elle était collée à lui. Elle était bien, collée à lui, cela lui faisait monter le sang à la tête, mais elle retrouvait la douceur de sa peau, ainsi que la chaleur de celle-ci. Elle se souvenait quand elle s'endormait contre lui, quand seulement sa chemise de nuit faisait obstacle, comme là, a leurs peaux. Elle sortit de se petit instant sensoriel à cause des paroles du jeune homme, pas décider à laisser passer une occasion pareil :

Akira — « Et bien, tu es entreprenante ce soir. Ce ne sera peut-être pas dur de faire comme si de rien n'était, non ? »

Il la fit ensuite basculer sur le lit pour se mettre au dessus d'elle, et faire comme si ils étaient encore ensemble. Young Im était bien décidée à le « reprendre » d'une certaine façon, et avec ses réflexion de toute à l'heure, elle se disait que ça serait peut être bien si justement elle arrivait à dépasser le stade de la petite fille trop timide, entêtée par le fait que c'était ça qui avait lasser le jeune homme. Elle répondit donc :

Young Im — « Entreprenante... ça change n'est-ce pas ? Tu n'aimes pas ? »

Elle avait prit sa petite moue, celle qu'elle utilisait quand elle faisait ses aegyos, tout en passant ses mains sur les épaules et le haut des bras du jeune homme, descendant doucement et sensuellement. Elle n'avait pas l'habitude de faire ça, elle se doutait donc que c'était un peu maladroit... ou peut être est-ce que ses talents d'actrice marchaient ? Elle faisait en sorte de lui masser les bras et les épaules, allant même jusqu'à son cou tout en continuant :

Young Im — « En effet... Tout peut se faire. »

Elle faisait exprès d'être si floue dans ses propos, elle tenait à le troubler un peu même si elle savait que ça ne devait pas lui faire grand chose, il devait être habitué à ce genre de comportement, vu le comportement de sa nouvelle petite amie. Elle l'avait observée oui, où était le problème, elle ne faisait que poser son regard jaloux sur elle, rien de plus. Et à mon avis, il devait quand même bien en profiter, ce cher Akira. Elle savait qu'il n'était pas toujours en besoin, la preuve était la relation qu'ils avaient entretenue, mais il ne devait pas être mécontent d'être avec un autre genre de fille... Elle n'en savait rien, elle n'avais pas discuter avec lui depuis tellement longtemps.... Et cela lui manquait amèrement. Pourtant elle ne souhaitant pas aller jusqu'à tenter le diable, le jeune fille s'arrêta là, dans ses actions et ses propos. Elle arrêta ses caresses et tapota les épaules du jeune homme avant le pousser légèrement sur la côté, essayant de se défaire un peu de lui :

Young Im — « Bon aller, se serait bien d'aller se coucher, vu l'heure ? On verra un autre soir pour les folies. »

_________________

you drive me crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://back-to-seoul.1fr1.net



» I've posted : 24
» I live here since : 30/04/2012


MessageSujet: Re: maybe we need some fresh air ? Sam 19 Mai - 12:24

Si nous faisions un test en demandant à Akira sa vision de l’amour, il aurait tout d’abord des difficultés à répondre tant ce sentiment est complexe. Ce n’est peut-être même pas ce qu’il semble être après tout. Il est possible que cela ne soit qu’une personnification de l’esprit, quelque chose de surhumain, qui le place au-dessus de tout sentiment. Pour lui, l’amour est la chose la plus dangereuse qui soit. Elle nous donne la possibilité de construire des choses merveilleuses autour de nous, mais lorsque cette petite graine pourrit, elle gangrène notre cœur et plus rien de bon ne peut en sortir, comme une orange qui aurait été pressée de manière excessive. C’est d’ailleurs un paradoxe facilement explicable : au plus un élément nous aide à nous construire, au plus celui-ci est capable de tout faire crouler en se modifiant. C’est le cas de ce fantôme sans nom que personne n’arrive à définir, et qui porte comme doux nom « l’amour ». Ce n’est pas qu’un nom, c’est un sujet plus vaste encore dans lequel tous les artistes ont puisé pour en faire quelque chose. Ce n’est peut-être pas tout à fait vrai lorsque j’ai énoncé le fait que plus rien ne pouvait sortir d’un amour qui avait mal tourné comme du lait qu’on aurait oublié de mettre au réfrigérateur. Les sentiments, bons comme mauvais, peuvent ressortir de notre corps et de nous rendre plus forts, à condition d’avoir un art qui nous permettent de l’exprimer. L’Art est comme le sceptre du démon, qui canalise sa mauvaise énergie pour en ressortir aussi pure que du cristal. C’est ce mélange qui peut nous donner envie de rire, de pleurer,…voire tout sentiments confondus. Akira est un pro en la matière, il s’y connait mieux que quiconque, et pourtant, des erreurs grosses comme un avion – sans mauvais jeu de mot – il en a fait et pas qu’un peu. Il s’en veut terriblement. Vous allez me dire que dans ce genre de cas, il devrait profiter d’être de retour dans le passé pour charmer à nouveau sa belle, malgré l’ombre pesante d’Athena. Mais il ne peut pas encore pour plusieurs raisons : la première est que visiblement, la jeune fille n’est pas apte à se laisser reconquérir malgré qu’elle craque certainement toujours pour lui, la deuxième est que le jeune homme a peur qu’Athena ne brise encore plus le cœur de sa douce, et il n’y a pas que ce qui constitue déjà des preuves convaincantes qui expliqueraient plus ou moins cette situation intenable… ! Intenable, certes, mais pour tout vous dire…Akira finit peu à peu par y prendre goût, parce que finalement, connaître la partie positive de l’autre n’est pas dans l’optique d’un amour éternel. Au sein de ce petit jeu, ils se cherchent et se trouvent au sens littéral du terme.

Le plus étrange pour Akira dans l'affaire est sans aucun doute la complexité des sentiments qui semble s'acharner sur eux par plaisir. Non pas que le jeune homme soit philosophe, mais tout de même, dans sa tête, ils s'aiment, à moins que ce verbe ne soit conjugué au passé et encore, même, ce verbe ne prend pas sa place au sein de l 'imparfait, et à ce titre, ils devraient être capable d’arrêter ce petit jeu avant que celui-ci ne les emporte, or ce n’est pas le cas et bientôt, il risque de commettre des erreurs irréparables envers elle et réciproquement. Après tout, que veut-on réellement savoir sur l’autre ? Le pousser dans ses retranchements à ce point-là n’est pas une bonne chose en soi, car Dieu sait de quoi l’être humain est capable lorsqu’il est blessé. Quoi qu'il en soit, ces deux jeunes gens sont voués à souffrir alors qu'ils ne demandent qu'une chose: voir leur sentiment renaître dans la forêt de leur cœur respectif. Akira tremble légèrement sous l'effet des caresses de Young Im bien qu'il n'est pas dupe, il sait que tout cela est factice dans le but de le tromper. Il connait son petit « ange »(bien qu’avec son sale caractère, celle-ci a plutôt l’étoffe d’un petit démon envers lui, ce qui peut se comprendre bien entendu, et au niveau de leur mauvais caractère, ces deux-là font la paire malgré leur grande gentillesse…). Évidemment la jeune demoiselle s'arrête bien vite, trop brusquement au goût du jeune homme qui était prêt à se laisser aller. D’ailleurs, un sourire quelque peu narquois et éveille son visage qui l’approche du sien dans le but de la provoquer. Alors qu’elle était prête à se coucher, il se glisse sournoisement derrière elle comme un serpent. Il lui susurre à l’oreille en articulant exagérément chaque syllabe :

" Je n'ai pas sommeil. Tu n'as pas envie de continuer ? " Akira, sadique ? Si peu, si peu. Il découvre ce nouveau côté de lui-même et cela l'effraye. Il ne fait pas qu’en apprendre davantage sur la jeune femme : il s’enseigne à lui-même qu’il peut avoir des mauvais côtés profondément ancrés en lui et cela est à deux doigts de le rendre fou. Pourtant il ne tombe pas. Son cœur balance comme s’il était sur une corde qui se trouve à des milliers de mètres du sol. Il est sur le point de tomber mais par je ne sais quel miracle, il tient toujours debout, vacillant quelques fois. Peut-être tient-t-il car son esprit ne s’est pas encore relâché, mais il suffirait d’une seule et unique fois pour que sa chute ne lui soit fatale. Le charmant nippon prend alors tout son temps, comme s’il partait à la quête d’une terre inconnue. Ses doigts frôlent les épaules de Young Im en la caressant légèrement. Sentir sa peau l’électrise, même s’il ne la touche pas complètement. Combien de temps cela va-t-il durer avant qu’il ne craque ? Certainement que…et bah, il va plus vite que je ne l’aurais cru, car, après avoir lentement dénudé l’épaule de la jeune femme en écartant furtivement sa bretelle, il se rapproche d’elle. Il n’a pas l’intention de la forcer à faire quoi que ce soit, il est bien trop gentil et respectueux pour cela tout de même, voilà pourquoi cela constitue une torture pour lui aussi, une sorte de frustration causée par un plaisir insatisfait. Il lui fait un petit bisou dans le dos avant de la retourner face à lui, toujours en la tenant par les épaules et en respirant fortement avant de la coucher légèrement pour finir à nouveau au-dessus d’elle :

« On ne t’a jamais appris à terminer les choses on dirait… ! Tu as toujours été comme ça, Park Young Im ! Tu essayes de me faire croire que tu as changée, mais tu ne vas même pas au bout de ce que tu entreprends ! Tu crois sincèrement que c’est en faisant semblant de me chauffer alors que je te connais comme ma poche que tu vas m’impressionner ? » il reste quelques instants dans cette position, histoire de l’embarrasser, puis il se relève comme un imbécile pour aller allumer la lumière et constater les dégâts causés par la collision. Pourquoi avait-il allumé la lumière ? Sans doute pour apporter un peu de clarté à son cœur. Le voici qui éclate de rire. Il repose le paquet de guimauves, ou du moins ce qu’il en reste, sur la table de chevet de Young Im, ramasse les bonbons éclatés au sol et les jette(Young Im aurait encore été capable de les manger…vous ne croyez pas ?) avant de ramasser l’étendue du lait répandue sur le sol à l’aide d’un chiffon :

« Allez, au dodo maintenant ! » dit-il en s’étirant et en s’ébouriffant les cheveux. Avec un sourire profondément gentil et sincère, il lui affirme :

« Ne t’inquiète pas, je ne te sauterai pas dessus en pleine nuit, je resterai de mon côté du lit mais fais attention à ne pas me provoquer. Après tout, je ne suis qu’un homme. »

_________________

I'm going crazy about you girl ! Young Im, you're my troublemaker !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


FONDATRICE ♥

avatar

» I've posted : 750
» I live here since : 15/07/2010
» I live in : Séoul
» Activities : chant ; seconde année ~


Listen to Me
» School Year
: 2nd Année en chant ~
» Activities
: Club de dessin & théâtre
» All About Me
: Grande fan de Kpop ♥ Danse sur tout ce qui lui tombe sous la main ♥ Raffole de la Barbe à Papa ♥ Tombe facilement Malade ♥ Se coupe souvent ♥ Aime cuisiner ♥ Voleuse de Téléphones portables qui déchire tout -oupas- ♥

MessageSujet: Re: maybe we need some fresh air ? Dim 20 Mai - 16:11

Comme je le disais, Young Im n'était pas du genre à tenter le diable. Continuer plus loin dans ses petites tendresses n'était donc pas la bonne chose à faire, même si elle aurait bien aimé continuer. Le fait qu'il tremble légèrement la faisait sourire intérieurement : comme quoi même si il avait du comprendre que ce n'était pas la Young Im qu'il connaissait qui était face à lui, cette dernière devait quand même provoquer quelque chose en lui. Et rien que pour cela, Young Im considérait son petit jeu comme une victoire ! Même si je dois vous avouez qu'un simple tremblement n'est pas une grande victoire, en générale, mais pour Young Im, c'était déjà bien au dessus de ce qu'elle attendait. Elle ne se pensait pas capable d'être entreprenante, alors sa vision changer bien, comprenez-vous. Elle arrêta donc ses petites caresses le long des bras du jeune homme en lui tapotant les épaules :

Young Im — « Bon aller, se serait bien d'aller se coucher, vu l'heure ? On verra un autre soir pour les folies. »
Akira — « Je n'ai pas sommeil. Tu n'as pas envie de continuer ? »


La réponse du jeune homme pris un peu de court Young Im, c'était vrai. Mais d'un côté, elle aurait facilement pu le savoir, savoir qu'il réagirait de cette façon, même si il ne souhaitait pas lui faire grand chose. Elle avait toujours cette confiance en lui, bien qu'ils se soient pris la tête, sur les réactions du jeune homme vis à vis de celles de Young Im sur le sujet. Oui, elle était assez difficile, d'ailleurs ça avait quelque peu étonné le jeune homme, la première fois. Il avait fallu vraiment qu'il sorte les bon arguments et les bons mots pour se permettre enfin un petit moment d'intimité avec elle. Il était venu se coller à elle pour lui susurrer ses quelques mots à l'oreille. Ce n'était en faite qu'un jeu, une fois de plus, on verrait qui irait le plus loin. La jeune fille ne laissa donc aucun de ses gestes ou émotions la trahir, elle enchaîna un peu sur un tou calme et assez mignon :

Young Im — « Allons... Je ne vais pas te faire ce plaisir... »

Elle le laissa ensuite caresser doucement et lentement, c'est vrai que personne n'était pressé, les épaules de la jeune fille. Elle se répète, dans sa tête, qu'il ne lui fera rien, elle savait qu'il avait un respect hors du commun pour les femmes, et c'était ça qui le rendait horriblement irrésistible ! Il avait trop de bons côtés pour que Young Im le déteste, mais en avait-il conscience ? Car elle n'était pas bien douée pour lui dire, et pourtant... Peut être qu'à ce niveau là aussi il y avait quelque chose à changer. Peut être devrait-elle y réfléchir sérieusement... Mais pour le moment elle profita des quelques caresses, si on peut appeler ça comme ça, du jeune homme sur sa peau. Elle aimait quand il faisait ça, elle avait l'impression de revenir en enfance, quand elle était allongée sur les genoux de sa mère pour que cette dernière lui fasse des chatouilles dans le dos. Young Im, depuis toute petite était quelqu'un de sensible, autant psychologiquement que physiquement. Elle n'avait aucun mal à frissonner, même si là, elle avait quand même plus envie de rigoler. Mais ça ne le ferait pas si elle se mettait à rire, il ne comprendrait peut être pas et le prendrait sûrement mal. Autant se taire. Elle le laissa baisser sa bretelle de sa chemise de nuit tout en se rapprochant d'elle. Elle se demandait quand même où est-ce qu'il voulait en venir et commençait à amèrement se demander ce qui lui avait pris de prendre de telles initiatives. Mais sa victoire lui revenait en tête ! Du coup, elle se disait qu'il fallait qu'elle assume ce qu'elle avait entrepris de faire. Elle se laissa donc faire. A sa plus grande surprise, il ne déposa qu'un baiser dans le dos, qui la fit frissonner, comme d'habitude. Elle sourit légèrement, en faite, ce n'était pas une torture, il allait vraiment falloir qu'elle pense à se détendre un peu pus à l'avenir. Il la retourna ensuite face à lui et l'obligea à l'allonger afin qu'il se retrouve encore une fois au dessus d'elle. Elle n'affichait plus son petit sourire, elle n'affichait qu'un visage assez neutre. Essayant de na pas rosir ou je ne sais quoi d'autre. De toutes manières, il faisait trop sombre pour qu'il s'en aperçoit si c'était le cas.

Akira — « On ne t'a jamais appris à terminer les choses on dirait... ! Tu as toujours été comme ça Park Young Im ! Tu essayes de me faire croire que tu as changé, mais tu ne vas au bout de ce que tu entreprends ! Tu crois sincèrement que c'est en faisant semblant de me chauffer alors que je te connais comme ma poche que tu vas m'impressionner ? »
Young Im — « Ah alors j'ai quand même réussi à te chauffer... Même si je ne finis pas les choses... »


Il finit par se relever, certainement n'ayant aucune réponse de la part de la jeune fille. Oui, il avait deviné son petit jeu, mais en même temps qu'il ne l'est pas remarqué aurait été intriguant non ? C'est dans ce genre de moment qu'elle se disait vraiment que leurs quatre années de vie de couple n'avaient pas été que du vent. Mais toujours la même question se posait : pourquoi était-il avec Athena maintenant ? Pourquoi ne souhaitait-il pas lui dire la vérité sur tout ça, car sa paraissait improbable qu'il n'est pas de sentiments pour Young Im et qu'il se permette de se coller tant à elle, voir même de l'embrasser, comme l'autre jour, dans cette ruelle. Il fallait qu'elle sache rapidement pourquoi, il fallait qu'elle lui fasse cracher le morceaux, elle ne supporterait pas refaire une vie en entière avec comme réponses que de simples hypothèses. Elle restait dos à lui, souriante, jusqu'à ce qu'il explose de rire en voyant l'état de la pièce : il y avait du lait et des chamallow partout, c'était très beau à voir. Il rangea le tout à la vitesse de la lumière, Young Im n'eut même pas le temps de ramasser quelques bonbons où d'aller chercher un chiffon. Il faut dire qu'elle était en mode « trois de tens ». Le soir, elle marchait souvent au ralentit, surtout après des journées comme celles qu'elle venait de passer. Elle était donc restée sur le lit. Elle s'était juste retournée pour rigoler légèrement avec lui et le regarder. Pourquoi ? Elle ne savait même pas. C'était juste un habitude qu'elle avait toujours eu. Elle secoua la tête quand il s'étira et s'ébouriffa les cheveux en disant :

Akira — « Aller, au dodo maintenant !  »

Oui, c'est tout ce qu'il fallait. Elle s'étira elle aussi, remit sa brettelle en place au passage et se frotta les yeux et baillât. Puis retourna encore une fois la tête en se direction, toujours assise en tailleur sur le lit :

Akira — «  Ne t'inquiète pas, je ne te sauterai pas dessus en pleine nuit, je resterai de mon côté du lit mais fais attention à ne pas me provoquer. Après tout je ne suis qu'un homme.  »

Il lui avait dit ça avec un sourire, un sourire comme elle les aimait ! C'est fou comme il était chou quand il le voulait ! Young Im sentit son cœur battre. A oui, pour lui, quand il était comme ça, il battait toujours celui là. Elle ne fit aucune réponse à ces propos. La lumière finie par s'éteindre, elle souleva les couvertures de son côté et se glissa dessous tel un petit chat cherchant de la chaleur. Elle sentir une vague d'air frais quand Akira souleva à son tour les draps pour se glisser dedans lui aussi. Elle s'allongea sur le côté, face à la chambre, ou du côté de la chambre qu'elle avait en face d'elle. Ça lui faisait assez bizarre de se coucher dans une telle position. Habituellement, elle s'empressait d'aller le coller, ventouse qu'elle était. Mais là, elle ne pouvait que lui dire bonne nuit, à sa manière :

Young Im — « Rectification : tu es un homme, pas un de ces animaux. Donc je n'ai pas trop de soucis à me faire... » elle s'arrêta quelques secondes « Bonne nuit.  ».

Elle ferma ensuite les yeux et se blottit contre son oreiller. Elle adorait le début d'une nuit car c'était le moment de pensé à un peu tout et rien à la fois. Elle se demandait bien ce qu'elle allait faire demain, quelle activité ses parents allait encore lui trouver. Il fallait en plus qu'elle parle de son fameux voyage, celui qu'elle ne devait pas refaire. Elle savait qu'elle avait déjà fait les yeux doux, à l'heure actuelle, à ses parents pour y aller. Mais en faite, il fallait qu'elle trouve des raisons autre que c'était ce que allait la tuer, pour ne pas faire se voyage. Elle se mit donc à réfléchir. Tout était calme.

_________________

you drive me crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://back-to-seoul.1fr1.net



» I've posted : 24
» I live here since : 30/04/2012


MessageSujet: Re: maybe we need some fresh air ? Sam 9 Juin - 9:34

Young Im est une jeune fille au caractère particulier. Elle peut déformer tous les dires d’une personne sans s’en rendre compte, mélanger les événements, et j’en passe et des meilleures ! Cela amuse beaucoup notre jeune homme. Même si cela peut finir par l’agacer, ce n’est pas le cas aujourd’hui, ou presque. Vous avez déjà ressenti cet état d’abattement extrême qui vous fait rire comme si ces soubresauts en étaient les larmes ? C’est ce qu’Akira vit depuis le moment où Athena est rentrée dans sa vie telle une vipère aux yeux remplis de sang. Akira revoit tous ces moments à la chaîne. Lesquels ? Ceux où il a fait les pires conneries, comme celle de la plaquer contre un mur pour lui voler un baiser. Il sent la honte le submerger à nouveau. En même temps, Young Im l’avait cherché et Akira est quelqu’un à fleur de peau. Pourtant, même s’il n’est pas fier de lui, ni d’elle, il est heureux de ce malheur, car il rend son corps plus vivant qu’à l’époque où leur amour s’est éteint, étouffé sous les braises de la vie et de la fatalité de celle-ci. Les lèvres de la demoiselle, légèrement rosées, le provoquaient quand ils se sont retrouvés dans cette ruelle. Dans le passé, jamais il ne l’aurait touchée. Là c’était différent : il était revenu dans le passé pour la sauver, et également pour se rapprocher d’elle. Alors même si c’était chaotique, cela fonctionnait suffisamment bien pour le moment. La preuve en est qu’ils sont venus dans leur résidence familiale. Certes, Akira voulait revoir ses parents et c’était certainement le cas de la jeune femme même s’il ignorait tout du fait que la Young Im qui se tenait en face de lui était elle aussi revenue du futur – fatalement, il la croyait morte, ce qui ne l’aide pas à se rendre compte de la situation -. Néanmoins, ils auraient pu se débrouiller pour ne pas se voir. Alors, avaient-ils réellement envie de s’éviter ? Ou éprouvaient-ils le besoin de se nier l’un à l’autre pour qu’ils finissent par se remarquer l’un et l’autre ? Un jeu de regards peut souvent faire battre un cœur. Et tant que le cœur bat, l’amour existe toujours. Avec un emprunt de haine, certes, mais cela reste de l’amour, même transformé. Au moins, il n’existe plus cette tristesse monotone du feu de leur indifférence qui leur encrassait les poumons.

« Ah, je crois que tu m’as encore mal compris toute à l’heure ma belle. Suite à ce que j’ai dit, tu en as conclu que tu avais réussi à me chauffer. Alors je te le répète : « ça se voyait que tu essayais » mais « essayer » ne signifie pas « réussir ». Et pour ce qui est de la bête…chaque homme possède une bête en lui alors ne me provoque pas. Je t’aurais prévenue, ainsi peut-être que tu arrêteras de toujours te poser en victime. Tu fais ta petite gentille tout en tentant, je dis bien le verbe « tenter », de m’assassiner par derrière et après, tes yeux me disent que tu souffres plus que moi. Ce n’est pas parce que je suis un homme et que je suis plus âgé que je suis un bac à glaces. Ce n’est pas parce que tu es un oiseau fragile que tu peux tout te permettre. Sur ce, dors bien. » ne lui laissant même pas le temps de répondre, car – pour être honnête -, il en a absolument rien à foutre de sa réponse, il se glisse dans son…ou plutôt leur lit, et il éteint la lumière. Les voici maintenant en pleine obscurité :

« Bonne nuit ! »murmure-t-il. Il a l’impression qu’un étau enferme sa cage thoracique.

Il a trop chaud. Young Im semble calme à côté de lui mais il est en feu. N’allez pas vous faire des idées, il est souvent bouillant sous une couette. Même en sortir ne suffit pas toujours. Il lui faut de l’air. Cela provoquait souvent des disputes au sein de cet ancien couple pour savoir s’il fallait ouvrir la fenêtre ou non. Akira s’ennuie fermement à ne pas dormir comme ça. Il connait sa belle. Il s’arrête de bouger un moment et il fixe l’obscurité comme on regarde un vieil ami. Il sent qu’elle ne dort pas. Il la connait par cœur. Il cherche son jeu de cartes à tâtons sur sa table de nuit et se retourne vers elle en faisant la moue :

« Tu veux jouer aux cartes ? »

_________________

I'm going crazy about you girl ! Young Im, you're my troublemaker !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: maybe we need some fresh air ?

Revenir en haut Aller en bas

maybe we need some fresh air ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Séoul :: 
THE WORLD
 :: L'Asie
-